ban600

Agadir Open surf et bodyboard: Les Marocains aux premiers rangs

Agadir Open surf et bodyboard: Les Marocains aux premiers rangs

Les riders marocains ont été pleinement au rendez-vous au Grand prix Agadir Open surf et bodyboard, dominant, avec panache, les phases finales qui ont eu lieu ce dimanche.

Près de 150 compétiteurs de plusieurs nationalités ont pris part à l’édition 2018 de cette compétition organisée par l'association Imouran surf sous l'égide de la Fédération Royale marocaine de surf et de bodyboard, avec le soutien de plusieurs partenaires institutionnels et privés. Sur le spot mondialement connu des surfeurs, le site d'Imouran au cœur de la station Taghazout, une immense foule de passionnés de ce sport est venue suivre l'ultime journée de ce Grand prix. Le public a eu droit aux manœuvres très développées des riders sur des vagues souvent exceptionnelles à la faveur d'un vent quelque peu fort.

Au niveau de la compétition surf, c’est Chadi Lahrioui qui a occupé la première place suivi respectivement de Soufian Charroub, Redouane Regragui et Jade Azami. Dans la même catégorie, chez les dames, c’est Lilias Tebbas qui a dominé les débats damant le pion à l'ancienne championne l'édition précédente, Meryem El Guerdoum alors que Fatima-Zahra Berrada et Soukaimna Aghouali ont déroché la troisième et quatrième places. Dans la catégorie bodyboard, Adnane Benslimane a occupé le haut du podium devant le champion français Pierre Louis. Abderrahmane Berrouan s'est contenté du troisième rang devant Abdennabi Maachou.

>>Lire aussi : Botola Maroc Télécom D1: Classement

Chez les dames, c'est Fatima-Zahra Berrada qui a remporté le premier prix devant respectivement Soukaina Aghouali, Zineb Tebbai et Hiba Achir. Des prix et des trophées ont été remis aux différents vainqueurs lors d'une cérémonie en présence notamment du champion international marocain de bodyboard, Brahim Iddouch. Dans une déclaration à la MAP, Iddouch a affirmé que le Grand prix Agadir Open a gagné en maturité et confirmé sa renommée dans le circuit des compétitions au niveau national voire international. Le domination des riders nationaux n'est pas fortuite, poursuit-il, compte tenu de l'amélioration du niveau des compétiteurs au Maroc parallèlement à une hausse constante du nombre de pratiquants de surf qui figurera, pour la première fois, de son histoire au programme des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Au-delà de sa vocation sportive, le surf est aussi l'un des créneaux prometteurs pour le tourisme au niveau de la région. Dans les différents spots du Souss-Massa, il constitue aussi un levier de développement important compte tenu de son apport dans la création d'emplois et la dynamisation de l'économie locale.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :