Ahed Tamimi sera-t-elle la 2ème Anne Frank ?

Ahed Tamimi sera-t-elle la 2ème Anne Frank ?

Ahed Tamimi, une Palestinienne d’à peine 16 ans, est tenue prisonnière, depuis le 19 décembre dernier, pour avoir giflé et frappé en mondovision un soldat israélien posté dans la cour de sa maison.  A la suite de cette arrestation, Bassem al-Tamimi, le père de l’adolescente a lancé une pétition où il a lancé un appel à la communauté mondiale afin d’aider sa fille ainsi que tous les enfants détenus.

« Ma fille comparaît le 31 janvier — mais les tribunaux militaires israéliens condamnent 99% des Palestiniens, même s’ils sont des enfants », exprime le père de l’inculpée. Et d’ajouter « J’ai consacré ma vie à la résistance civile. C’est la raison pour laquelle l’armée retient ma fille chérie — ils veulent me démoraliser. Mais je suis membre d’Avaaz depuis 8 ans, et je sais de quoi ce mouvement est capable si nous nous rassemblons tous contre l’injustice ».

En lançant cette demande, Bassem al-Tamimi, se voyait incapable de sauver sa fille. De ce fait, il lance un appel à la communauté mondiale pour lui venir en aide. Il ambitionne, aussi, de dénoncer les crimes de guerre commis à l’égard des enfants.

Ahed Tamimi est, effectivement, loin d’être la première à être victime des atrocités de la guerre. En effet, ils sont plusieurs. Or, Bassem al-Tamimi espère inciter le monde à faire ce qu’ils n’ont pas réussi lors des années 1939-1945, sauver «Anne Frank».


Rappelez-vous, «Anne Frank» est la victime la plus connue du génocide de la 2ème guerre mondiale. A ce jour, son journal intime, cadeau qu’elle avait reçu pour son 9ème anniversaire, fait toujours rappel à cette époque. Un temps où les juifs vivaient en cachette pour éviter la brutalité et l’acharnement d’Adolf Hitler.

Pour rappel, Anne Frank avait vécu 7 ans de sa courte vie en cachette dans l’espoir d’échapper à la tuerie des Nazis. Elle a fait de son journal intime son meilleur ami. Un ami qui ne l’a pas trahie après sa mort. Et pour cause, Avec l’aide de son père, le seul survivant de la famille et ses écrits, ils ont pu dénoncer le malheur qu’elle vivait au quotidien.

 Anne Frank est morte à l’âge de 16 ans, le même âge qu’a, actuellement, Ahed Tamimi. Espérons que cette mobilisation mondiale va faire en sorte de ne plus revivre les mêmes drames de guerre que subissent les enfants.

A titre d’information, le procès de la Palestinienne est prévu le 31 janvier, jour de son 17ème anniversaire.


Meryem Mouttaki