A LA UNECoronavirusEntreprises

Air France va réduire de 40 pc l’offre sur ses vols nationaux

Touchée de plein fouet par la crise économique engendrée par la pandémie mondiale de coronavirus, Air France va réduire de 40 pc d’ici fin 2021 l’offre sur ses vols nationaux afin de parvenir à l’équilibre financier, a annoncé le PDG de la compagnie aérienne, Benjamin Smith.

Air France va réduire de 40 pc ses vols domestiques sur des distances courtes, en fermant les lignes en direction de villes situées à moins de 2h30 en TGV, a précisé Benjamin Smith lors d’une assemblée générale des actionnaires tenue à huis clos mardi.

Cette décision fait suite à la demande du gouvernement français qui, après avoir accordé à Air France un soutien financier de 7 milliards d’euros, dont 4 milliards de prêts bancaires garantis à 90% par l’Etat et 3 milliards de prêt direct de l’Etat, lui avait demandé d’améliorer sa rentabilité et son impact environnemental, et d’entamer une réflexion sur son réseau en France.

Lors de cette assemblée générale, le PDG d’Air France a également indiqué que le plan de restructuration de la compagnie sera présenté d’ici à l’été 2020.

« Il permettra au groupe d’être prêt pour l’après-Covid-19 », a souligné Ben Smith dont les propos sont relayés par les médias de l’Hexagone.

Les conséquences économiques de l’épidémie de Coronavirus ont lourdement impacté le groupe Air France-KLM qui accuse une perte nette de 1,8 milliard d’euros au premier trimestre et affiche des perspectives « très sombres » jusqu’au troisième trimestre.

A l’heure actuelle, Air France maintient 90 % de sa flotte au garage et une très grande majorité des salariés est concernée par les mesures de chômage partiel.

Le transporteur aérien franco-néerlandais, qui anticipe un effondrement de 95% pour le deuxième trimestre et de 80% au troisième, prévoit “une lente reprise de l’activité à l’été 2020, avec la levée progressive des restrictions aux frontières” mais estime que la demande du trafic commercial “ne devrait pas revenir au niveau d’avant la crise avant plusieurs années”.

Pour 2021, il annonce “un repositionnement de la flotte incluant une réduction structurelle de la capacité d’au moins -20%” par rapport au niveau d’avant crise de 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page