Airbus annonce la suppression de 2.300 postes dans sa division défense et spatial

Airbus

Le constructeur aéronautique européen Airbus a annoncé mercredi la suppression de 2.300 postes dans sa division défense et spatial, dont 400 en France.

Lors d’un comité d’entreprise européen, Airbus Defense and Space (Airbus DS) a indiqué, dans un communiqué, qu’il engageait une “restructuration” qui porte sur la suppression de 829 postes en Allemagne, 630 en Espagne, 404 en France, 357 au Royaume-Uni et 142 dans d’autres pays.

Le groupe européen a justifié ces mesures par l’atonie du marché spatial et le report de plusieurs contrats de défense.

Malgré des perspectives commerciales qui “demeurent solides“, “la division « défense et spatial » enregistre un ratio commandes nettes/livraisons inférieur à 1 pour la troisième année consécutive, principalement en raison de l’atonie du marché spatial et du report de plusieurs contrats de défense, rendant ces mesures nécessaires“, a indiqué Airbus.


Airbus Defence and Space s’engage à fournir des précisions sur ses intentions et à poursuivre un dialogue constructif avec les représentants du personnel“, ajoute le groupe.

Les activités spatiale et de défense ont affiché 8,5 milliards d’euros de prises de commandes en 2019 et la division, qui représente 15% du chiffre d’affaires du groupe, a enregistré une perte opérationnelle de 881 millions d’euros. Son carnet de commandes s’élève à 32,3 milliards d’euros, en baisse de 9% par rapport à 2018, selon des chiffres rapportés par les médias français.