“Airbus” compte commercialiser un avion à hydrogène en 2035, selon son président

Airbus

L’avionneur européen “Airbus” travaille sur trois concepts d’avion à hydrogène, avec l’ambition de devenir le premier constructeur à commercialiser ce genre d’appareil à l’horizon de 2035, a déclaré son président exécutif dans un entretien paru lundi au Parisien.

“L’avion décarboné est l’axe stratégique prioritaire de l’entreprise aujourd’hui (…) En dix ans, les problématiques de réchauffement climatique ou d’énergie sont devenues beaucoup plus présentes dans nos sociétés”, a indiqué Guillaume Faury.

Le développement d’un tel avion “ne nécessite pas de rupture technologique majeure”, selon lui rappelant qu’Airbus a déjà recours à la propulsion à hydrogène pour ses satellites et la fusée Ariane.

Le choix et la maturation des technologies prendront cinq ans, et il faudrait deux années pour déterminer une liste de fournisseurs et de sites industriels, a relevé le patron du constructeur aéronautique européen.

“La mise en programme est prévue aux environs de 2028”, a-t-il précisé, faisant observer que ce calendrier correspond à l’objectif d’un “avion neutre en carbone”, lancé début juin par le gouvernement français.


Faury évoque les trois concepts élaborés par Airbus dans le cadre de ce “programme qui va révolutionner l’aviation”, souligne Le Parisien.

Il s’agit d’un avion de configuration classique pouvant aller jusqu’à 200 places, avec un rayon d’action de plus de 3.500 km, d’un avion à hélice pouvant embarquer environ 100 passagers pour des trajets plus courts et d’un troisième appareil reposant sur le principe d’une aile volante d’environ 200 places.

Cette piste devrait permettre à Airbus d’étudier une configuration complètement différente pour le stockage de l’hydrogène et la propulsion, relève-t-il.