Akhannouch remet Benkirane à sa place

Akhannouch

Par Khadija Skalli

Le président du RNI profite d’un meeting politique organisé à Dakhla pour répondre aux propos vaniteux de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane.

Aziz Akhannouch remet Benkirane à sa place. « Toutes les réalisations ont été accomplies par le Roi. Tous les programmes de soutien social sont des initiatives royales ». Ce sont les propos du président du RNI lors d’un meeting politique organisé samedi 23 février à Dakhla, en marge d’une réunion du bureau politique du parti de la colombe, rapporte Akhbar Al Yaoum dans son édition du lundi 25 février.

Devant ses partisans, le chef de file du RNI a tenu à mettre les points sur les I, suite à la récente sortie médiatique de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, dans laquelle il vantait ses réalisations sur le plan social.

 Aziz Akhannouch rappelle que «le gouvernement n’a fait que exécuter les orientations royales et les partis politiques ont contribué à enrichir le débat autour de ces programmes ».


→ Lire aussi : Le torchon brûle entre Abdelilah Benkirane et Rachid Talbi Alami

 Le président du parti de la colombe souligne aussi que « c’est SM le roi Mohammed VI qui a donné ses Hautes instructions pour la mise en place d’un Registre social unifié (RSU) ». Car «les aides doivent aller à ceux qui le méritent et non à ceux qui ont voté pour nous ou qui nous ont aidé».

« C’est le Souverain qui a donné ses Hautes orientations au gouvernement pour s’intéresser aux couches précaires et mettre en place le programme de couverture médicale RAMED. C’est le Roi Mohammed VI qui a également donné ses instructions en 2018 pour corriger les dysfonctionnements de ce régime d’assistance médicale », précise Akhannouch. « Ne prêtez pas oreilles attentives à ceux qui disent le contraire », poursuit-il.

Le SG du RNI rappelle également que « le fonds d’appui à la cohésion sociale qui finance le soutien aux veuves est une initiative royale ». L’INDH, insiste-t-il, est un grand chantier dont le souverain est l’initiateur. De même pour le Plan Maroc Vert. « Cette stratégie a connu un succès grâce au Roi Mohammed VI que Dieu le glorifie ».


Il en est de même pour le chantier de la mobilisation des terres soulaliyates et le plan Halieutis, sans lequel les marins pêcheurs n’auraient jamais eu droit à une couverture médicale. Tous ces projets, souligne Akhannouch, sont des initiatives royales.