Al Omrane: Les investissement dépassent 72,5 MMDH durant la dernière décennie

 Les investissements de la Holding Al Omrane ont atteint plus de 72,5 milliards de dirhams (MMDH) au cours des dix dernières années, a annoncé, mercredi à Rabat, le groupe qui célèbre cette année son 10è anniversaire.

Le groupe a réalisé depuis sa création 465.000 unités d’habitats sur les 490.000 lancées, ce qui a permis d’améliorer les conditions de logement de plus d’un million et demi de citoyens qui vivaient dans des bidonvilles, a indiqué le président du directoire du groupe Al Omrane, Badr Kanouni, qui s’exprimait à l’ouverture d’une conférence internationale sur l’“Habitat, développement urbain et régionalisation: Défis de la durabilité et enjeux de la gouvernance territoriale de l’action publique”. La holding a réduit sa dette de plus de 85% de son capital physique à 50% en 2017, s’est réjoui M. Kanouni, précisant qu’Al Omrane a participé, dans le cadre du programme public de mise à niveau urbaine et de restructuration des quartiers sous équipés, à l’amélioration du niveau de vie de 5 millions de citoyens.

Durant cette même période, le groupe a pu résoudre les problèmes liés à 518 projets sur 985, et l’obtention de 205.000 titres foncier sur 320.000, a-t-il poursuivi, rappelant qu’Al Omrane est une entreprise stratégique qui a vu le jour pour exécuter les politiques publiques dans le domaine de l’habitat et du développement urbain et territorial, conformément aux Hautes Orientations Royales, au programme gouvernemental, aux recommandations du conseil de surveillance et aux programmes de développement des régions et communes.

Le rôle du groupe réside dans la lutte contre l’habitat insalubre et la participation au renforcement de l’offre en logements sociaux, dans le cadre d’un partenariat avec le secteur privé et avec le ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville pour exécuter le programme de mise à niveau urbaine et de restructuration des quartier sous équipés, à travers l’exécution des projets de villes nouvelles, de pôles urbains et de nouvelles zone d’urbanisation, a-t-il ajouté.


M. Kanouni a rappelé les différentes phases qu’a connues le groupe, faisant savoir que la première (2004-2007) est celle de la refonte institutionnelle, légale et organisationnelle visant à créer le noyau du groupe et c’est ainsi que sept Établissements régionaux d’aménagement et de construction (ERAC) ont rejoint le groupe.

Lors de la deuxième étape (2007-2010), l’accent a été mis sur la mise en place d’un groupe totalement fonctionnel et opérationnel sur le terrain lui permettant de développer l’ensemble des projets sur le territoire, a-t-il poursuivi.

La troisième étape (2011-2015) a été consacrée à la modernisation de la gestion, au développement de l’expertise métier, au renforcement de la transparence et à la consolidation des principes de bonne gouvernance, a-t-il enchaîné, rappelant que le groupe a lancé une nouvelle étape avec son projet structurant allant de 2016 à 2020 pour accélérer la modernisation.

La séance d’ouverture, présidée par le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a été suivie par la signature d’une convention entre le groupe Al Omrane et le ministère de la Jeunesse et des Sports relative à l’organisation de colonies de vacances en faveur des enfants des bidonvilles.


Cette rencontre prévoit l’organisation de deux panels: le premier présidé par la secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, Fatna Lkhiyel, sous le thème “Le Maroc urbain aujourd’hui et demain: des enjeux et des opportunités à saisir” et le second sous le thème “prospective territoriale: les enjeux pour les villes de demain”.