Al-Qaïda menace à nouveau l’Algérie et la Tunisie

Al-Qaïda menace à nouveau l’Algérie et la Tunisie

L’Algérie et la Tunisie sont à nouveau dans le viseur d’Al-Qaïda. Dans une déclaration publiée en anglais et en arabe par le biais de la Fondation Al-Andalus pour la production médiatique (outil de propagande du groupe terroriste sur les réseaux sociaux), Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a appelé ses « fidèles » à se battre contre ce qu’il appelle les « ennemis de l’Islam ».

Cet appel a été lancé suite aux décisions des autorités algériennes et tunisiennes d’interdire la prière dans les écoles coraniques, ainsi que la fermeture de plusieurs d’entre elles. Selon le texte de la déclaration, les gouvernements algérien et tunisien «ont abandonné la Sharia d'Allah [La loi de Dieu] et veulent la remplacer par les Constitutions et les lois des infidèles».

→Lire aussi : Coalition mondiale anti-Daech: l’Etat islamique a été “décimé”

Le groupe terroriste a accusé Nouria Benghabrit, ministre de l’Education nationale de l’Algérie, d’avoir ordonné « d’empêcher la prière dans les écoles, défiant ainsi la volonté de quarante millions d’Algériens qui croient en l’islam ».

Rappelons à cet effet qu’un rapport de l’ONU, publié quelques jours seulement avant cette menace d’Al-Qaïda, a mis en garde les pays d’Afrique du Nord contre les menaces potentielles des cellules dormantes et des « loups solitaires » qui attendent un soutien de la part des nébuleuses terroristes comme Daech, quasiment vaincue en Syrie, et qui chercherait à redéployer ses moyens vers ces cellules.

→Lire aussi : Le Maroc participe à Washington à une réunion ministérielle de la Coalition mondiale anti-Daech

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :