Algérie : Gaïd Salah appelle le peuple à faire des concessions

Gaïd Salah

Par Khadija Skalli

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a réclamé ce mardi 28 mai une élection présidentielle « dans les plus brefs délais » en Algérie. Il appelle ainsi les Algériens à faire des concessions pour ne pas réitérer les sanglantes expériences des années 90.

Le Chef de l’état-major de l’armée algérienne fait une nouvelle sortie médiatique. Ahmed Gaïd Salah s’est exprimé à nouveau, aujourd’hui mardi 28 mai, sur la crise politique que traverse le pays. C’était au cours d’une rencontre d’orientation avec les cadres et les personnels de la 6ème région militaire, Tamanrasset.

Le général de corps d’armée a réclamé une élection présidentielle « dans les plus brefs délais possibles ». Sans exiger la date du 4 juillet. Il dit également « non » à la « période de transition », exigée par le mouvement de contestation populaire.

« La priorité aujourd’hui est d’ouvrir la voie vers la tenue des prochaines élections dans les plus brefs délais possibles, loin de périodes de transition aux conséquences incertaines, car l’Algérie ne peut supporter davantage de retard », martèle le général Gaïd Salah, rapporte la presse locale.


Pour trouver un consensus, le Vice-ministre de la Défense appelle à « un dialogue sérieux, sincère, réaliste, constructif et clairvoyant » avec « les personnalités et les élites nationales ». « Le dialogue, souligne-t-il, est l’unique voix » pour sortir le pays de sa crise politique.

Gaïd Salah appelle les Algériens à faire des concessions pour éviter les expériences sanglantes des années 90. « Lors de ce dialogue, il sera question de l’évaluation des circonstances que vit le pays et de concessions réciproques pour le bien du pays ».