A LA UNEEnseignement et éducation

Algérie : Grève de deux jours dans le secteur de l’Education

Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire en Algérie (Cnapest) a annoncé avoir décidé d’observer une grève les 25 et 26 janvier.

Dans un communiqué, le Conseil National Autonome du Personnel Enseignant du Secteur Ternaire de l’Education fait état de la reprise de la grève cyclique de deux jours à partir du 25 janvier.

Le Cnapest a affirmé son adhésion absolue aux revendications soulevées dans les déclarations précédentes du Conseil national, appelant à nouveau les enseignants à réussir la grève et à boycotter le versement de points indiciaires des établissements d’enseignement, et à saisir des positions financières suffisantes pour la promotion dans les grades nouvellement créés avec l’imposition d’adopter le ratio pédagogique pour déterminer les positions financières pour la promotion annuellement conformément au procès-verbal de la convention officielle entre le Syndicat et le ministère de tutelle.

Le Cnapest a déploré ce qu’il a qualifié d’ »incohérence, d’hésitation, d’ambiguïté et d’opacité entourant la décision de modifier et de rehausser la valeur du point indiciaire avec le retard et le report de l’adjudication », tout en réclamant l’amélioration du pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires du professeur qui lui permet d’accomplir ses nobles tâches, ainsi que l’ouverture du système compensatoire afin d’élargir le cercle des subventions et des primes.

Le Cnapest a exprimé son inquiétude face au recul « persistant » du pouvoir d’achat, appelant à la revalorisation des salaires des enseignants.

Le syndicat, qui a souligné l’exigence de la priorisation des dossiers de demandes de logements des enseignants, a soulevé, par ailleurs, les revendications socioprofessionnelles liées notamment à la retraite, aux œuvres sociales, à la médecine de travail et à la révision de la prime de zone.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page