Algérie : Imposante manifestation dans le sud du pays pour dénoncer les conditions de vie précaire

Des manifestants algériens descendus, vendredi (23/02/19) dans les rues, pour dénoncer la candidature du Président sortant, Abdelaziz Bouteflika à un 5ème mandat.

Une imposante manifestation a été organisée, samedi, à Laghouat (412 km au sud d’Alger) pour dénoncer les conditions sociales et économiques et les obstacles qui minent le développement économique de cette wilaya du Sud algérien.

Sur la grande place de la ville, de nombreux manifestants dont des jeunes et des femmes ont brandi des pancartes pour réclamer l’emploi, le logement, et pour exiger l’amélioration des prestations de santé, d’éducation, et aussi pour dénoncer la “hogra” et la marginalisation de leur région connue pour sa richesse en gaz.

“Bureaux de poste sans liquidités”, “une jeunesse au chômage = fléaux sociaux”, peut-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants.

Les jeunes ont dénoncé le manque de réactivité des autorités locales et ont demandé leur départ.


Vendredi, un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux pour une marche le lendemain.

Selon les médias algériens, cette manifestation a été précédé par une marche importante organisée, dans la même ville, le 17 janvier dernier.

Dernièrement, des marches et des rassemblements se sont déroulés dans plusieurs régions algériennes, notamment à Alger et en Kabylie, malgré l’interdiction de manifester, pour dénoncer la poursuite des violations des droits de l’Homme et réclamer la dignité et l’instauration d’un régime démocratique.

Bravant cette interdiction de tout rassemblement public en raison de la pandémie de Covid-19, les manifestants ont réclamé aussi la libération des prisonniers du Hirak, le mouvement de protestation anti-régime qui a chassé, début 2019, le président Abdelaziz Bouteflika du pouvoir.


Avec MAP