Algérie : la série de limogeages touche les Walis

wali d'Alger

Par Saad Bouzrou

Le président algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, a procédé lundi 22 avril à une série de limogeages contre six walis (gouverneurs), dont celui d’Alger, Abdelkader Zoukh, remplacé illico presto par Abdelkhalek Sayouda, a annoncé la télévision d’Etat.

Pourchassé lundi matin par les habitants de la Casbah d’Alger après l’effondrement d’un immeuble vétuste qui a causé la mort à cinq personnes, le wali d’Alger a été limogé sur-le-champ par le président par intérim, Abdelkader Bensalah. Il s’en est suivi un effet domino par lequel d’autres walis ont été révoqués le jour même. Il s’agit de Lounes Bouzegza (Batna), Mohamed Belkateb (Sétif), Yahia Yahyaten (Boumerdès), Belarar Harfouche (El Taref) et Abdelkader Bradai (Laghouat).

À la tête de la Wilaya d’Alger depuis octobre 2013, Abdelkader Zoukh est considéré par le peuple algérien comme l’un des plus grands « parias » du pays. Aujourd’hui son nom est encore lié à plusieurs affaires de corruption.