Algérie : Les révélations de Liamine Zéroual

Liamine Zéroual

Par Khadija Skalli

L’ex-président Liamine Zéroual a rendu public un communiqué dans lequel il confirme avoir rencontré l’ancien patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) Mohamed Mediene. Ce dernier lui a même proposé de présider une instance chargée de la transition. Une proposition qui a été faite en accord avec Saïd Bouteflika.

Nouveau rebondissement dans la crise politique algérienne. L’ancien président Liamine Zéroual brise son silence et décide enfin de dévoiler tout ce que le général de corps d’armée à la retraite Mohamed Mediene, alias Toufik, lui a proposé lors d’une rencontre secrète.

→ Lire aussi : Algérie: Bouteflika va démissionner avant le 28 avril

Dans un communiqué rendu public, mardi 2 avril, il confirme avoir rencontré l’ancien chef des services secrets.  Ce dernier lui a même proposé de présider une instance de transition. « Je tiens à informer, par devoir de vérité et de transparence, que j’ai reçu ce samedi 30 mars et à sa demande, le général de corps d’armée Mohamed Mediene qui m’a porté la proposition de présider une instance chargée de la conduite de la transition. Il m’a confirmé que cette proposition avait été faite en accord avec Saïd Bouteflika, conseiller à la présidence de la République », a-t-il révélé. Une offre que Liamine Zéroual affirme avoir refusé.


« J’ai fait part à mon interlocuteur de toute ma confiance dans la maturité des millions de manifestants et de la nécessité de ne pas entraver la marche du peuple, redevenu maître de son destin », précise-t-il dans son communiqué.

Ces révélations interviennent deux jours après la mise en garde du chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah contre « toute atteinte à l’armée ». Dans un communiqué diffusé le 30 mars, le général Salah a accusé « des parties malintentionnées de préparer un plan visant à porter atteinte à la crédibilité de l’ANP ».