Allemagne : apparition d’un foyer épidémique de plus de 1300 personnes

Photo d'illustration

Montrée comme exemple européen dans la gestion de la crise sanitaire durant les premiers mois de la pandémie, l’Allemagne pourrait faire face, aujourd’hui, à une importante seconde vague épidémique. En 24h seulement, le taux de reproduction du virus est passé de 1.79 à 2.88, alors qu’il y a trois jours, il était de 1.06. Pour la première fois, les autorités n’exclueraient pas un reconfinement de la population.

Alors qu’il s’agissait d’un des premiers pays européens déconfinés avec un taux de décès relativement faible en comparaison avec ses voisins, l’Allemagne s’inquiète aujourd’hui de sa situation épidémique. Il y a quelques semaines, elle n’écartait pas un reconfinement d’urgence, si plus de 50 nouveaux cas apparaissent pour 100.000 habitants. Aujourd’hui, ce serait des centaines de foyers qui auraient fait leur apparition et qui seraient placés en quarantaine. “Nous avons réalisé très vite que des immeubles entiers étaient concernés et que nous devions les placer en quarantaine“, a déclaré Martin Hikel, maire d’arrondissement à Berlin rapporte l’AFP.

Le plus important de ces foyers est celui apparu dans le plus grand abattoir d’Europe, dans lequel plus de 1300 cas ont été testés positifs sur un total de 7000 employés, en 4 jours seulement. Tous ont été placés en quarantaine et l’abattoir devrait fermer partiellement. Les employés testés négatifs se chargeraient de la destruction et de la transformation des bêtes.

Tandis que les partisans du déconfinement rapide risquent de faire objet de critiques, le gouvernement envisagerait d’interdire les rassemblements jusqu’en novembre pour éviter une seconde vague d’infection et n’exclut pas un éventuel reconfinement si la situation s’aggrave davantage.