A LA UNEMonde

Allemagne : débâcle électorale des conservateurs de Merkel, affaiblis par un scandale financier

Ebranlés par un scandale financier lié à l’acquisition de masques de protection contre le Covid-19, les conservateurs allemands de la chancelière Angela Merkel ont essuyé une défaite électorale douloureuse dans deux scrutins, tenu dimanche, pour élire les membres des parlements régionaux du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, dans le sud-ouest de l’Allemagne.

A six mois des élections législatives de septembre prochain qui doivent désigner le successeur d’Angela Merkel à la chancellerie, les conservateurs ont enregistré le pire résultat de leur histoire.

L’Union chrétienne-démocrate (CDU) n’a recueilli dans le Bade-Wurtemberg que 24,1% des suffrages contre 27% il y a cinq ans, tandis qu’en Rhénanie-Palatinat, elle a atteint 27,7%, contre 31,8% en 2016.

Les conservateurs ne partaient certes pas favoris dans ces deux Länder dirigés respectivement par les Verts et les sociaux-démocrates du SPD, mais ils ont reçu un avertissement avant les législatives du 26 septembre.

Les chances du parti de Mme Merkel de renverser la situation dans les deux régions ont été affaiblies par une affaire d’acquisition de masques.

En effet, deux députés du parti d’Angela Merkel, la CDU/CSU, sont visés par une enquête de corruption pour avoir joué les intermédiaires entre les autorités et des fabricants pour l’achat de masques de protection contre le Covid-19 au printemps 2020, période marquée par une pénurie mondiale en ces produits.

Nikolas Löbel et son collègue Georg Nüßlein, tous les deux poussés vers la sortie, sont soupçonnés de monnayer leur position de députés influents au sein du groupe parlementaire pour faire du lobbying en faveur de certaines sociétés en contrepartie de commissions rondelettes de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page