Alphabétisation dans les mosquées: Près de 315.000 bénéficiaires au titre de l’année scolaire 2018-2019

ministère des Habous

Un total de 314.854 personnes ont bénéficié du programme d’alphabétisation aux deux niveaux, via la télévision et internet dans les mosquées au titre de l’année scolaire 2018-2019, a indiqué le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Selon un document élaboré par la direction de l’enseignement traditionnel et de la lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées, relevant du ministère, le bilan de ce programme montre qu’il a été réalisé à hauteur de 104,95 %.

Rendu public à l’occasion de la journée nationale d’alphabétisation, qui coïncide avec le 13 octobre de chaque année, ce bilan indique que les femmes représentent 96,16 % du total des bénéficiaires dont 45,20 % originaires du monde rural.

Le nombre d’inscrits au premier niveau de ce programme a atteint 236.286 personnes, dont 95,21 % femmes, avec 50,40 pc dans le monde rural , tandis que le nombre d’inscrits au deuxième niveau s’est élevé à 78.568 personnes, dont 98,99 % femmes, avec 29,58 % dans le monde rural.

Un total de 7.077 mosquées ont abrité ces cours, prodigués via télévision et internet, alors que 8.032 encadrants, 400 formateurs pédagogiques et 1.164 coordinateurs et conseillers pédagogiques ont été mobilisés à cet effet, note le document.


Quelque, 293.792 candidats se sont présentés aux examens, dont 256.060 ont été admis, ce qui représente un taux de réussite de 87,16 pc, alors que le taux de rendement est de 81,33 %, précise la même source.

Selon la direction de l’enseignement traditionnel et de la lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées, quelque 219.907 ont passé l’examen du premier niveau dont 191.955 ont excellé, avec un taux de réussite de 87,29 % et taux de rendement de 81,24 %, tandis que le nombre des inscrits au deuxième niveau est de 73.885 %, dont 64.105 ont réussi, soit un taux de 86,76 %, avec un taux de rendement de 81,59 %.

Dans le cadre de ses projets programmés au titre de l’année 2020, le ministère aspire à développer ce programme par la mise en œuvre des recommandations du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique dans le domaine de l’alphabétisation, et ce en phase avec l’ambitieuse vision stratégique de la réforme 2015-2030 et la loi-cadre relative au système de l’éducation et de la formation.

Le ministère envisage également de réviser, diversifier et améliorer les méthodes d’enseignement et l’encadrement via l’utilisation de technologies de l’information et de la communication, note le le document, ajoutant que l’action de ce département vise également à toucher le monde rural à hauteur de 5 % minimum chaque année.