ban600

Amara s’informe de l’état d’avancement de plusieurs projets d’infrastructures dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra

Amara s’informe de l’état d’avancement de plusieurs projets d’infrastructures dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra

Le ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, s’est informé lundi de l’état d’avancement des travaux de plusieurs projets d’infrastructures dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Accompagné du Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Yahdih Bouchab, le ministre a notamment visité le projet d’aménagement de la route nationale N°1 (RN1) entre Tiznit et Dakhla, la reconstruction du barrage Sakia El Hamra, la première phase du projet de protection contre l’érosion du littoral Sud de Foum El Oued, ainsi que la centrale de dessalement de l’eau de mer.

A cette occasion, une présentation a été faite sur la consistance de l’aménagement de la RN1 entre Tiznit et Dakhla, un projet phare s'inscrivant dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud.

Ce projet qui a été lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en novembre 2015, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte, s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat entre le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des finances, la région de Laayoune-Sakia El Hamra, la région de Guelmim-Oued Noun, la région de Dakhla-Oued Eddahab et la région de Souss Massa.

L’aménagement de la RN1 entre Tiznit et Dakhla sur 1055 Km pour un coût global de 8500 millions de dirhams, consiste en la réalisation de la voie express Tiznit-Laayoune sur une longueur de 555 Km, en plus de l’élargissement et le renforcement de la route nationale n°1 entre Laâyoune et Dakhla sur une longueur de 500 Km.

Sur ce site, Amara s’est informé de l’état d’avancement des travaux des projets de la réalisation de la section Daoura-Tarfaya de la voie express Tiznit Laâyoune sur 57 km du PK 1416 au PK 1473.

En outre, le ministre s’est rendu au chantier de reconstruction du barrage Sakia El Hamra, dont les travaux ont démarré le 9 avril 2018 sur 48 mois pour un coût de 338 MDH.

Le volume de la retenue du barrage est estimé à 112,6 Mm3. Cet ouvrage hydraulique a pour objectifs la protection de la ville de Laâyoune contre les inondations et la recharge de la nappe de la ville.

→ Lire aussi : Laâyoune: 12 projets pour lutter contre la précarité et la marginalisation

Par la suite, Amara s’est informé de l’état d’avancement des travaux de la première phase de la protection contre l’érosion du littoral Sud de Foum El Oued.

Ce projet, en cours de construction, a pour objectifs la protection de la plage de Foum El Oued contre l’érosion, le développement de la plage et la corniche de Foum El Oued, ainsi que la protection des infrastructures existantes à l’arrière du littoral.

En effet, le littoral Sud de Foum El Oued est constitué de falaises, bordé par une route littorale avec une zone urbanisée à l’arrière. Il connait une forte érosion qui se caractérise par la disparition d’une partie de la plage et la dégradation de la route y attenante. Ce littoral est assujetti également à un risque de submersion marine.

Le projet, dont le coût est de 52 MDH et le délai de 11 mois, permet d’éviter le recul de la falaise (de 1 à 1,5 m/an) et ainsi protéger la route et les zones urbanisées. Il est réalisé en partenariat avec le ministère de l’Intérieur à travers un financement du Budget général de l’Etat et le Fonds de lutte contre les catastrophes naturelles.

Par ailleurs, le ministre a visité le projet de renforcement et de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville de Laâyoune, par le dessalement d’eau de mer. Ce projet dont le coût global s’élève à 400 millions de dirhams est financé par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Les travaux du projet ont démarré en septembre 2016 avec un taux d’avancement de 50% et sera mis en service en avril 2019. La réalisation de ce chantier fera bénéficier les 237.000 habitants de cette zone en eau potable.

Le projet consistera en la réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer, utilisant la technique d’osmose inverse, pour une capacité d’eau traitée de 300 l/s, en plus d’un nombre d’ouvrages annexes (réservoirs, stations de pompage, alimentation électrique et télégestion).

Il comporte également la mise en place d’une tour de prise et un émissaire d’amenée d’eau de mer d’une longueur de 1600 ml dont 800 ml en fond marin.

D’autre part, Amara a présidé la cérémonie d’installation de Mohamed El Abchiri, nouveau Directeur régional de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau de Laâyoune-Sakia El Hamra.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :