Ambassadeur d’Italie tué en RDC : les rebelles hutus rwandais du FDLR à l’origine de l’attaque

Italie

Les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) sont à l’origine de l’attaque qui a coûté la vie, lundi, à l’ambassadeur d’Italie à Kinshasa, a affirmé le ministère congolais de l’Intérieur.

“Un convoi du Programme alimentaire mondiale (PAM) a été victime (lundi) d’une attaque armée des éléments des FDLR” ciblant l’est de la République démocratique du Congo (RDC), indique le ministère dans un communiqué.

L’ambassadeur d’Italie Luca Attanasio, 43 ans, a été victime de l’attaque du convoi, de même que son garde du corps italien et un chauffeur congolais du PAM.

Quatre personnes ont également été kidnappées lors de cette attaque, ajoute la même source, notant que l’une de ces quatre personnes “a été retrouvée” par des soldats de l’armée congolaise “qui continuent le ratissage” de la zone.

Le gouvernement congolais a exprimé son regret après ce drame et assuré “ne ménager aucun effort pour le rétablissement de la sécurité” dans cette région “en proie aux groupes armés nationaux et étrangers”.


Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a condamné l’attaque, tout en demandant à la RDC “d’enquêter avec diligence” sur cet acte criminel.

( Avec MAP )