American Airlines veut faire voler des passagers dans le Boeing 737 MAX fin décembre

American Airlines

La compagnie American Airlines prévoit de remettre en service à la fin de l’année le 737 MAX, l’avion-phare de Boeing qui attend toujours le feu vert des autorités pour revoler après deux accidents ayant fait 346 morts.

Ce retour dans le ciel “reste entièrement dépendant du processus de re-certification de la FAA”, l’agence américaine de l’aviation, souligne l’entreprise dans un message transmis lundi à l’AFP.

Mais “pour s’assurer que American est prêt à faire voler le 737 MAX une fois que l’avion est certifié, nos membres d’équipage doivent pouvoir prévoir leurs emplois du temps”, y ajoute la compagnie.

American prévoit donc pour l’instant de faire voler l’appareil une fois par jour entre le 29 décembre et le 4 janvier, sur des trajets entre Miami et New York.

Les billets pour ces vols seront ouverts à la réservation le 24 octobre: les clients seront prévenus qu’ils voleront a priori sur un 737 MAX.


Pour la suite, American continue d’évaluer la situation.

“Nous restons en contact avec la FAA et Boeing sur le processus de certification”, souligne la société de transport aérien.

Il reste encore plusieurs étapes à franchir avant que la FAA annule l’ordre d’immobilisation au sol du 737 MAX, interdit de vol dans le monde entier depuis mi-mars 2019 après deux accidents ayant fait 346 morts.

Les compagnies devront ensuite mettre en oeuvre un programme de formation de leurs propres pilotes avant que l’avion puisse revenir en service.


La FAA a notamment publié début octobre les propositions qu’elle recommande pour la formation des pilotes qui prendront les commandes du 737 MAX. Ces mesures sont ouvertes aux commentaires publics jusqu’au 2 novembre.

La FAA refuse de s’avancer sur un calendrier pour la suite.

Le patron de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), Patrick Ky, a pour sa part souligné la semaine dernière que l’organisme pourrait officiellement donner son feu vert à la remise en service du 737 MAX avant la fin de l’année.

( Avec AFP )