Amina Rachid, notre conscience…

Par Hassan Alaoui

Une voix s’est éteinte et pas n’importe laquelle! Une âme profonde s’est élevée aux cieux et Dieu l’accueille en sa sainte miséricorde ! Amina Rachid , diva de tous les arts et magistral exemple de tous les talents , notre conscience nationale dont la voix de stentor dominera toujours le champ du théâtre, de la scène du cinéma , de la radio et de la télévision, habitée d’une seule vertu : l’amour de son métier et de l’art !

Après le décès de son mari il y a quelques mois, grand homme s’il en fut, incommensurable destin, son compagnon de vie dont on peut avancer que rien, pas même un fil ne les sépare, Hajja Amina a supporté le deuil, dignement dans l’irréversible conviction du devoir accompli. Amina Rachid est un patronyme qui sonne comme le tintement métallique d’une force et qui porte au-delà de tout ce que l’on peut imaginer de talentueux. En elle se conjuguent la volonté et la douceur de vivre, avant terme et plus vite que d’autres, elle a incarné le patient et beau combat pour la liberté de la femme.

Sur le frontispice des luttes libertaires, faites de langage puissant et de puissant, elle n’a cessé, à sa manière, de nous interpeller, le sourire et même le rire dans ses éclats, nous rappelant à nous-pelé et à notre réalité. Hajja Amina avait quelque chose que personne d’autre ne pouvait avoir : l’élégance et la spiritualité politique, elle portait l’espérance de nous tous comme le mât d’un navire ! Elle nous a appris à aimer l’art et à l’aimer tout court .


Nous pleurons sa disparition!

A Jamal Chaqroun et à toute la famille, à Miriem Bensalah son épouse, nous présentons nos condoléances attristées et prions le Tout Puissant d’avoir la défunte en sa sainte miséricorde !