AMO: Un taux de couverture de 66,6% des dépenses de santé des ménages en 2019

AMO

Les prestations et remboursements des régimes de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) ont couvert 66,6% du total des dépenses de santé engagées par les ménages couverts par ces régimes en 2019, selon l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).

Ces prestations et remboursements ont totalisé 13,8 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, contre 13 MMDH en 2018, précise l’ACAPS dans son rapport annuel sur le secteur de la prévoyance sociale.

Par régime, le taux de couverture des frais engagés a atteint 64,6% pour l’AMO-CNSS, 68,3% pour l’AMO-CNOPS et 71,6% pour le régime AMO-Etudiants, ajoute la même source.

Avec une part de 16% des dépenses totales, les charges d’exploitation des régimes AMO se sont élevées, durant la même année, à 2,3 MMDH en progression de 5,8% par rapport à 2018, tandis que les charges de placement ont atteint 449,9 millions de dirhams (MDH), représentant ainsi 3,1% des dépenses totales.

De leur côté, les prestations et frais des régimes AMO ont totalisé un montant de 9,8 MMDH en 2019, dont 96,1% de prestations et frais payés à hauteur de 9,4 MMDH, souligne le rapport, notant que ces derniers ont enregistré une progression annuelle moyenne de 9,4% sur la période 2015-2019.


Les prestations et frais ont constitué, pour leur part, 68,5% des dépenses consolidées des régimes AMO. Ceux du régime AMO-CNOPS ont représenté 87,9% contre une part de 54,4% pour l’AMO-CNSS. Cette différence s’explique par l’importance des charges d’exploitation et des charges non courantes de l’AMO-CNSS qui ont atteint respectivement 1,9 MMDH et 1,8 MMDH.

S’agissant du secteur privé, les prestations et frais payés de l’AMO ont atteint 4,3 MMDH, en hausse de 5,9% par rapport à 2018, relève la même source.

Dans le détail, les prestations et frais payés du régime AMO-CNOPS se sont élevées à 5,1 MMDH contre 5 MMDH une année auparavant. Les prestations et frais payés du régime AMO-Etudiant ont accusé, pour leur part, une baisse de 17,5% par rapport à 2018 pour se situer à 3,3 MDH.

En 2019, les remboursements directs des frais médicaux ont atteint 5 MMDH, soit 52,9% du total des prestations et frais payés contre 44,5% pour les prises en charge des dépenses médicales en tiers-payant, précise le rapport, ajoutant que les deux familles d’actes “pharmacie” et “soins liés à l’hospitalisation et aux interventions chirurgicales” concentrent plus de la moitié du montant total des prestations avec respectivement 3 MMDH et 2,2 MMDH, soit des parts respectives de 32,4% et 23,7%.


( Avec MAP )