Amrani souligne l’engagement du Maroc en faveur de l’Afrique

Youssef Amrani

L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a souligné, lundi, l’engagement du Maroc en faveur de l’émergence d’une Afrique développée, pacifique et intégrée.

« Chaque pays doit être impliqué efficacement dans les initiatives visant le renforcement du développement de l’Afrique et l’émergence d’un continent prospère, pacifique et intégré », a dit M. Amrani dans une interview au journal sud-africain, The Independent.

L’ambassadeur a souligné, dans ce contexte, que le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine, l’Union africaine (UA), illustre ce rôle que le Maroc a depuis toujours joué en faveur de ses pays frères dans le continent.

« Nous n’avons jamais quitté l’Afrique. L’esprit du panafricanisme a toujours été au cœur de notre politique étrangère », a dit le diplomate, soulignant que le Royaume considère l’Afrique comme une partie intégrante de son identité « car, a-t-il dit, ne nous sommes par seulement africains par la géographie, mais nous le sommes aussi par l’histoire ».

En retrouvant son siège au sein de l’UA, le Maroc s’est attelé à renforcer les relations de coopération à travers le continent, note le quotidien sud-africain.


« Le Maroc adopte une politique de renforcement des relations de sorte à ce que nous puissions, en tant qu’Africains, mettre en synergie nos expériences dans un mixe de développement socio-économique et d’affaires pour attirer les investissements étrangers », explique l’ambassadeur.

Le Maroc dispose d’une stratégie très claire qui offre un cadre à même de conduire au développement des relations économiques avec les grandes économies à travers notamment la conclusion d’accords de libre-échange, a noté l’ambassadeur, ajoutant que le Maroc a réalisé d’importants résultats pour améliorer l’environnement des affaires et, partant, bien positionner son économie sur les chaines de valeur internationales, en tant que hub entre l’Afrique et le monde entier.

The Independent souligne que ces efforts ont porté leurs fruits, le Maroc ayant réussi à améliorer sa position sur le classement Doing Business de la Banque mondiale, passant du 128è rang en 2010 au 53è en 2020.

Cette nette amélioration est à mettre à l’actif des réformes courageuses mises en œuvre par le Maroc et qui ont touché les domaines politique, social et économique, indique encore la publication sud-africaine.


Le journal revient, dans ce contexte, sur les différentes stratégies de développement mises en œuvre par le Maroc, dont le Plan Maroc Vert, le plan d’accélération industrielle, le plan Rawaj et le plan de développement des énergies renouvelables.