ANRT : 22,5 millions de Marocains connectés 

ANRT : 22,5 millions de Marocains connectés 

Par Yasmine El Khamlichi

Les Marocains n’échappent pas à la tendance universelle d’usage excessif des TIC. Près de six internautes sur dix passent plus d’une heure par jour sur Internet. C’est ce qu’indique l’Agence nationale de réglementation des télécommunications au Maroc (ANRT) dans son enquête annuelle.

L’agence nationale de réglementation des télécommunications au Maroc (ANRT) a publié, lundi 15 juillet, les résultats d’une enquête annuelle autour des indicateurs de l’usage des TIC auprès des ménages et des individus au titre de l’année 2018.  Cette étude effectuée dans le cadre de missions de l’ANRT de suivi des technologies de l’information et de la communication a permis de sonder près de 5400 ménages et individus.

Désormais, la totalité de la population marocaine serait équipée en téléphonie mobile, soit 99,8%. Un autre chiffre à retenir. 75,7% des ménages possèdent aujourd’hui un smartphone, soit un total de 22,5 millions d’individus, ce qui veut dire que, 1,2 millions de personnes se sont dotées d’un smartphone en 2018.

Quant aux temps consacré au web, l’étude nous révèle que, « près de six internautes sur dix passent plus d’une heure par jour sur Internet, principalement sur les réseaux sociaux ».

Au moment où les chercheurs à travers le monde ne cessent d’avertir sur les dangers de l’usage excessif voire intensif des smartphones, l’usage qu’en font les Marocains ne cesse d’augmenter chaque année.

Cette arme, à double tranchant, serait utilisé d’un côté pour développer «les liens sociaux et les apprentissages», et de l’autre côté, pour « désinformation, violence, voire atteinte aux données personnelles», précise l’agence.

Sur un autre registre, il faut noter que les achats n’échappent pas non plus à la vague de la digitalisation. « Un marocain sur cinq effectue ses opérations commerciales via des sites de e-commerce », affirme l’ANRT dans son rapport.  Ce qui a entraîné une augmentation de 21,3% des achats en ligne entre 2016 et 2018.  Selon la même source, les vêtements seraient en tête des produits achetés en ligne.

Mais, malheureusement, sur la face cachée de l’iceberg, les risques liés à la sécurité des données persistent toujours. L’ANRT avance un taux de 6% des ménages qui auraient subi des atteintes liées à leurs données personnelles.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :