AccueilA LA UNEAppel à une mobilisation citoyenne de la diaspora algérienne contre “le coup de force du 5ème mandat”
algérienne

Appel à une mobilisation citoyenne de la diaspora algérienne contre “le coup de force du 5ème mandat”

Un collectif d’associations a appelé, mercredi, la communauté algérienne à l’étranger à des rassemblements citoyens contre “le coup de force du 5ème mandat” du président sortant Abdelaziz Bouteflika.

“Nous lançons un appel à la diaspora algérienne pour manifester en masse son rejet de ce 5ème mandat lors des rassemblements” qui seront organisés, samedi à Londres et à Genève, et dimanche à Paris, Marseille et Montréal, lit-on dans un communiqué de ce collectif regroupant plusieurs associations.

“Le 18 avril prochain, les Algériens sont censés élire leur président de la République. Ce rendez-vous aurait dû contribuer à construire les institutions légitimes de l’Etat. Or, il est d’ores et déjà dévoyé par le coup de force de ce régime qui veut imposer à la nation un 5ème mandat pour Abdelaziz Bouteflika, pour assurer la continuité du pouvoir politique en place”, déplore-t-on.

→ Lire aussi : La candidature du président Bouteflika pour un 5è mandat condamne l’Algérie à “l’effondrement”

Le Collectif a dénoncé un régime qui “refuse toute alternance politique, piétine tous les principes démocratiques, viole les droits humains les plus élémentaires, continue à dilapider les richesses du pays, pratique le régionalisme et le népotisme et pousse les compétences à l’isolement ou à l’exil”.

Il a estimé que le 5ème mandat représente “un acte d’une gravité incalculable”, “condamne les Algériens au désespoir et les pousse à une explosion sociale, alimente la désunion nationale, nourrit l’élan des jeunes pour l’exil et affaiblit l’Etat à l’intérieur et vis à vis du monde”.

Les signataires de l’appel ont exprimé le rejet de “cette humiliation” qui a porté préjudice à l’image de l’Algérie qui “est largement discréditée”. “Notre cri est celui qui s’oppose à toutes les manigances despotiques, à tout ce système qui a pris en otage l’Algérie et a condamné les citoyens à subir un désespoir mortifère”, ont-ils poursuivi.

Les Algériens à l’intérieur du pays comme à l’étranger manifestent quotidiennement leur refus du cinquième mandat et leur volonté de construire un Etat de droit, notent les signataires de cet Appel en l’occurrence “l’Action pour le Changement en Algérie” (ACA), “l’Association de la Communauté Algérienne Etablie à l’Etranger” (ALCAEE), “le Collectif “Algérie Debout”, le Collectif “Mon Algérie”, le “Forum Démocratique”, le “Front des Forces Vives”, “Les Humanistes”, “Jil Jadid Europe”, “Nida El Watan France”, “Rachad France” et “UCP France”.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :