« Arabmageddon » de Amine Jamai

Khalil, général marocain des forces spéciales, est nommé à la tête du MMCT, l’organisation de l’ONU spécialisée contre les meurtres de masse. Son équipe et lui n’ont que quelques jours pour déjouer la tempête génocidaire qui va s’abattre sur le monde arabo-musulman. Une course contre la montre les conduira d’Alep à Hambourg, en passant par Dubaï, Calais, Genève et Marrakech Arabmageddon, relate l’histoire contemporaine d’un héros Marocain, un général courageux, altruiste, qui s’attèle à protéger le monde arabe d’un cataclysme. Dans sa quête appuyée par le nouveau service secret de l’ONU, le Général est exposé à cette haine grandissante que peuvent avoir de plus en plus d’Occidentaux envers les Arabes et les musulmans.

Cette haine est aujourd’hui palpable, factuelle, il suffit de plonger dans les commentaires de n’importe quel site social dont le sujet porte de près ou de loin sur les Arabes pour y voir couler un fiel massif, et puant. Au-delà du roman et de sa fiction, un message veut prendre racine et tisser sa toile tout au long des pages. Le Général va tenter de déjouer une conspiration mondiale dont les ingrédients sont biotechnologies, manipulations génétiques, armes et matériels de pointe. Ce thriller inattendu et original est un bain de fraîcheur littéraire marocaine au beau milieu de la rentrée littéraire du Royaume.

L’auteur : Amine JAMAI dirige un cabinet de conseil en stratégie au Maroc, à Casablanca, après des études et un parcours professionnel qui l’ont conduit en Europe, en Afrique et en Amérique. Arabmageddon est son deuxième roman dans la nouvelle série à succès : Le Général marocain, après La conspiration des ombres, paru en 2015.