AREF de Casablanca-Settat: Un budget de plus de 2 MMDH en 2020

AREF
AREF

Le budget de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Casablanca-Settat au titre de l’année 2020 dépasse 2,42 milliards de dirhams (MMDH), a affirmé, lundi à Casablanca, le directeur de l’Académie, Abdelmoumen Talib.

Ce budget comprend 512,35 millions de dirhams (MDH) dédiés à l’exploitation, tandis qu’une somme de 724,25 MDH est consacrée à l’investissement (439,13 MDH des crédits de paiement et 285,12 des crédits d’engagement), a précisé M. Talib qui présentait le plan d’action et le budget 2020 lors d’une conférence de presse tenue suite au Conseil d’administration de l’Académie du 24 décembre.

En outre, a-t-il poursuivi, l’AREF de Casablanca-Settat compte créer et équiper 334 salles dans les établissements de l’enseignement préscolaire avec une enveloppe globale de plus de 80 MDH répartie sur l’étude de la création des salles de classe (6,68 MDH), la réalisation de ce projet (66,8 MDH), l’étude de réhabilitation de 124 salles (620.000 dirhams) et sa mise en application (6,2 MDH). Elle entend également construire deux écoles primaires, cinq autres communautaires, quatre lycées collégiaux et qualifiant, outre 450 salles.

Par ailleurs, M. Talib a souligné que l’AREF de Casablanca-Settat s’est fixée plusieurs objectifs dans le cadre du programme d’appui social aux élèves, notamment l’amélioration des services de l’hébergement et de l’alimentation au sein des internats et des cantines, ainsi que l’augmentation du nombre de jours de restauration à 250.

A cet égard, il a insisté sur l’importance de se focaliser davantage sur les régions précaires qui connaissent des taux élevés de l’abandon scolaire, faisant remarquer que l’Académie est en quête de nouveaux partenariats pour développer et généraliser le transport scolaire avec comme cible prioritaire les régions où n’existe pas ce service.


→ Lire aussi : Remise de wissams royaux à des fonctionnaires du ministère de l’…

S’agissant des dépenses prévisionnelles, M. Talib a relevé qu’un montant de plus de 123,88 MDH est consacré à l’appui social aux élèves en vue de s’approvisionner en matières alimentaires, ainsi qu’en services de restauration, de cuisine, de gaz et d’entretien des internats.

Au volet du développement et de la diversification de l’offre scolaire, l’AREF de Casablanca-Settat devrait atteindre l’objectif de la généralisation du préscolaire en 2025, soit deux ans avant l’échéance fixée à l’échelle nationale.

L’Académie va augmenter le plafond de création, d’élargissement et de réhabilitation des établissements scolaires à même de les permettre de répondre aux besoins, de rendre équitable et obligatoire l’accès aux établissements de l’éducation et de la formation, en particulier dans les milieux ruraux. Elle œuvrera aussi à renforcer les services de l’appui social, à améliorer leur qualité, à augmenter le nombre des bénéficiaires de la restauration, des internats, de l’initiative royale “un million de cartables”, du transport scolaire et du programme “Tayssir”.


Parallèlement, M. Talib a indiqué que le plan d’action 2020 de l’académie accorde un intérêt particulier à la scolarisation des enfants en situation de handicap, ajoutant que les programmes qui ciblent cette catégorie devront connaître une hausse du rythme de leur réalisation, grâce notamment à une structure régionale dédiée à l’éducation inclusive mise en place dans les académies.

De surcroît, il a noté que l’AREF de Casablanca-Settat poursuivra la mise en œuvre de la nouvelle ingénierie linguistique et l’encouragement d’apprentissage des langues afin d’améliorer les compétences de base des élèves de l’enseignement primaire. Il est aussi question de permettre à ces élèves de consolider leurs acquis linguistiques en vue de s’ouvrir sur les différents métiers et d’appuyer leurs cursus scolaire, universitaire et professionnel.

Lors de cette rencontre, M. Talib a également présenté le bilan des réalisations au titre de l’année 2019 qui fait état d’un progrès notable des indicateurs à la faveur des efforts colossaux consentis par l’ensemble des parties concernées.

L’équité et l’égalité des chances en termes d’accès à l’éducation et à la formation, le développement du modèle pédagogique, l’amélioration de la qualité et de la gouvernance du système éducatif et la mobilisation sociale pour la réforme sont, entre autres, les réalisations mises en avant par le directeur de l’AREF de Casablanca-Settat.