A LA UNEMonde

Armes chimiques: La Syrie devrait autoriser l’entrée d’inspecteurs, selon l’OIAC

La Syrie a été appelée lundi, par les États membres du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), à autoriser l’entrée sur son sol d’inspecteurs.

L’OIAC estime que Damas continue à enfreindre ses obligations concernant la vérification de l’éventuelle présence d’armes chimiques sur des sites susceptibles d’en produire ou d’en stocker.

La Syrie est soumise à de nouvelles pressions de l’OIAC après avoir refusé de délivrer un visa à un membre d’une équipe d’inspecteurs qui doit s’y rendre en octobre.

« Il est impératif que la Syrie délivre les visas … sans obstruction ou délai« , a déclaré l’ambassadrice britannique Joanna Roper à l’issue d’une réunion à La Haye du Conseil exécutif des États membres de l’OIAC.

→ Lire aussi : Energie: la Jordanie, l’Egypte et la Syrie conviennent d’une feuille de route pour aider le Liban

Mme Roper a également demandé à la Syrie de fournir de « explications » sur le sort de deux cylindres de chlore identifiés comme une preuve d’une attaque chimique menée contre la ville de Douma en 2018.

Les autorités syriennes ont récemment affirmé à l’OIAC que les deux cylindres avaient été détruits lors d’une attaque non précisée contre l’une de ses installations d’armes chimiques en juin.

L’équipe d’inspecteurs ne se rendra pas à Damas si tous ses membres n’obtiennent pas un visa, a déclaré le directeur général de l’OIAC Fernando Arias.

Les déclarations de Damas sur ses armes chimiques restantes « ne peuvent pas être considérées comme précises et complètes » en raison de « lacunes, d’incohérences et de contradictions qui ne sont toujours pas résolues« , a noté M. Arias.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page