A LA UNEMonde

Armes chimiques: l’UE proroge d’un an ses sanctions

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a décidé, lundi, de proroger d’un an, soit jusqu’au 16 octobre 2022, le régime de sanctions imposées par l’UE aux personnes et aux entités impliquées dans l’utilisation et la prolifération des armes chimiques.

Ces mesures restrictives, qui visent actuellement 15 personnes et 2 entités, consistent en une interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et un gel des avoirs pour les personnes et les entités concernées, précise le Conseil de l’UE dans un communiqué.

→ Lire aussi : Armes chimiques: La Syrie devrait autoriser l’entrée d’inspecteurs, selon l’OIAC

En outre, il est interdit aux personnes et aux entités de l’UE de mettre des fonds à la disposition des personnes et entités inscrites sur la liste, ajoute-t-on.

Le régime de sanctions de l’UE vise à contribuer aux efforts déployés par l’Union pour lutter contre la prolifération et l’utilisation d’armes chimiques et soutenir la convention sur l’interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l’emploi des armes chimiques et sur leur destruction (CAC), rappelle le Conseil de l’UE.

Il a été introduit pour la première fois en 2018 pour viser les personnes et les entités directement responsables de la mise au point et de l’emploi d’armes chimiques, ainsi que celles apportant un soutien financier, technique ou matériel.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page