AccueilA LA UNEArrestation d’un nouveau suspect dans l’affaire du camion charnier retrouvé près de Londres
camion

Arrestation d’un nouveau suspect dans l’affaire du camion charnier retrouvé près de Londres

La police britannique a annoncé, vendredi, l’arrestation d’un nouveau suspect dans l’affaire du camion-charnier à bord duquel 39 corps de migrants clandestins ont été retrouvés sans vie, près de Londres.

Le mise en cause, interpellé sur une autoroute proche de la capitale britannique est soupçonné de trafic d’êtres humains et d’aide à l’immigration clandestine, a indiqué la police d’Essex dans un communiqué, précisant qu’il s’agit d’un Nord-irlandais âgé de 23 ans.

Le 23 octobre dernier, les services d’urgence britanniques ont découvert les corps des victimes dans un camion porte-conteneurs réfrigéré dans le parc industriel de Waterglade à Grays, dans l’Essex, à une trentaine de km de l’est de Londres.

→ Lire aussi : La police britannique révèle les noms des 39 victimes retrouvées dans un camion

Après avoir d’abord soupçonné que les 39 personnes étaient des ressortissants chinois, la police britannique a confirmé que les victimes étaient vietnamiennes. Ces migrants, 31 femmes et huit hommes, dont deux adolescents de 15 ans, sont originaires de sept provinces différentes au Vietnam, dont vingt de la seule province de Nghe An (centre).

De nombreuses arrestations ont eu lieu dans le cadre de cette affaire. La police vietnamienne a interpellé 11 personnes soupçonnées d’être impliquées dans ce trafic d’êtres humains dans les provinces de Nghe An et de Ha Tinh, tandis que le chauffeur du camion, un Nord-irlandais de 25 ans, a été arrêté et maintenu en détention par la justice britannique jusqu’au 25 novembre, date à laquelle il devra comparaître devant la cour criminelle londonienne de l’Old Bailey.

Un autre Nord-Irlandais a été arrêté à Dublin au début du mois, et trois autres personnes arrêtées en Grande-Bretagne mais ont été libérées sous caution.

La découverte de ce camion charnier avait suscité une forte émotion chez les habitants du comté d’Essex, et mis en lumière les voies migratoires clandestines très organisées entre le Vietnam et l’Europe.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :