AccueilA LA UNEArrestation d’un ressortissant français qui faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international
ressortissant français

Arrestation d’un ressortissant français qui faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international

La police a procédé à l’arrestation d’un ressortissant français, le 22 octobre courant à la frontière est du Royaume, qui s’est avéré, après les opérations de pointage et les procédures de coordination internationale, faire l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises pour son implication présumée dans une affaire d’homicide volontaire avec préméditation commis en France le 28 mai 2019.

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique dans un communiqué que le mis en cause a été arrêté à proximité de la frontière est du Royaume, précisément dans la zone de Ain Bni Mathar, en situation de résidence irrégulière au Maroc et ce, avant que l’opération de pointage dans les bases de données de l’Organisation internationale de la police criminelle (Interpol) ne révèle qu’il fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis à son encontre par la justice française.

→ Lire aussi : La préfecture de police apporte le soutien psychologique nécessaire à…

En plus des mesures légales relatives à la résidence illégale prises à son encontre, le ressortissant étranger arrêté a été mis à la disposition des autorités judiciaires compétentes pour décider de la procédure d’extradition, ajoute la même source, notant que le bureau d’Interpol à Paris a été notifié de cette arrestation, dans le but de poursuivre les procédures de coordination avec les autorités françaises compétentes. Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts de la DGSN dans le domaine du renforcement des mécanismes de la coopération sécuritaire internationale en matière de lutte contre les crimes transfrontaliers et d’arrestation des personnes faisant l’objet de mandats d’arrêt internationaux, conclut le communiqué.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :