Arrestation d’une femme qui se faisait passer pour la présidente d’ONU Femmes en Espagne

femme
femme

La police nationale espagnole a annoncé, jeudi, l’arrestation d’une femme, d’origine nigériane, qui se faisait passer pour la présidente de l’entité des Nations Unies ONU-Femmes en Espagne.

Cette femme, de nationalité espagnole, a été interpellée dans la ville de Dénia, sur la côte est de l’Espagne, pour les délits présumés d’usurpation de fonctions et d’escroquerie, a précisé la même source dans un communiqué.

“Elle offrait des cours d’expertise judiciaire sur internet, leur conférant un faux caractère officiel, et demandait des fonds pour mener à bien de prétendus projets liés à l’institution”, a expliqué la même source, notant que la femme était venue donner des conférences et des entretiens à des médias en se faisant passer pour la présidente d’ONU Femmes en Espagne et du Comité national ONU-Femmes.

L’enquête a débuté au milieu de l’année 2018 lorsque la police nationale a pris connaissance qu’ONU Femmes avait dénoncé une femme qui se présenterait comme la présidente d’ONU-Femmes en Espagne, et du Comité national ONU-Femmes.

Plusieurs médias l’avaient présentée ou citée comme étant la présidente d’ONU-Femmes en Espagne, relève le communiqué.