AccueilA LA UNEArrestations en Algérie : le Parlement européen réagit
maria arena

Arrestations en Algérie : le Parlement européen réagit

Par Khadija Skalli

Le Parlement européen s’exprime sur la situation en Algérie. La Présidente de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen Maria Arena appelle le pouvoir à la « libération des prisonniers politiques ».

Une première ! Le Parlement européen s’exprime sur la situation en Algérie. La Présidente de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen Maria Arena a condamné, dans un communiqué, l’arrestation de Karim Tabou, porte-parole de l’Union démocratique et sociale (UDS), accusé de «porter atteinte au moral de l’armée».

« C’est avec un profond sentiment d’inquiétude que nous apprenons l’arrestation à son domicile de M. Karim Tabbou, une des figures populaires et respectées par les manifestants algériens », a souligné l’eurodéputée belge. Et de poursuivre : « Nous condamnons cet acte arbitraire qui intervient après une vague récente d’arrestations de citoyens, d’étudiants et de militants unis par leur détermination de construire une Algérie libre et démocratique ». La députée européenne appelle à la « libération immédiate de Karim Tabbou et de l’ensemble des prisonniers politiques ».

Dans son communiqué, publié sur le site du Parlement européen, la Présidente de la sous-commission des droits de l’homme exhorte le pouvoir algérien de prêter une oreille attentive aux revendications du hirak populaire.

« Le peuple algérien force l’admiration par son pacifisme et sa maturité politique. Nous appelons les autorités à écouter les revendications légitimes qu’expriment depuis 30 semaines des millions de citoyens algériens ».

Cette réaction du Parlement européen est la première du genre depuis le 22 février, début du soulèvement algérien contre le régime au pouvoir. Plusieurs arrestations ont eu lieu notamment des manifestants portant le drapeau berbère et la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune. Toutefois, cette institution européenne n’a pas réagi. L’arrestation de Karim Tabbou, une grande figure du hirak, a suscité une vague d’indignation dans tout le pays et ailleurs.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :