Arrivée à l’aéroport de Laâyoune de 109 Marocains rapatriés des Iles Canaries

Marocains

Un total de 109 personnes, dont des bébés et enfants, sont arrivées lundi soir à l’aéroport Hassan 1er de Laâyoune à bord d’un avion de la Royal Air Maroc (RAM) en provenance de Grande Canarie (Iles Canaries), opéré dans le cadre du rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

L’opération a bénéficié en particulier aux personnes souffrant de problèmes de santé ou de maladies chroniques, ainsi qu’aux personnes âgées, les touristes en situation de précarité et les enfants.

Elle s’est déroulée dans le respect total des mesures de précaution et du protocole sanitaire en vigueur pour garantir un accueil sécurisé et rassurant pour ces passagers, sous la supervision des autorités compétentes.

Munies de leurs masques de protection, ces personnes ont pu effectuer à leur arrivée les formalités douanières et récupérer leurs bagages de manière fluide et ordonnée, tout en se conformant aux consignes de distanciation sociale et des gestes barrières, avec utilisation des bornes distributrices de gels hydroalcooliques.

Des tests de dépistage au Covid-19 ont été également effectués sur les 109 passagers qui ont ensuite embarqué dans des bus à destination d’un établissement hôtelier de la ville de Laâyoune, où ils seront confinés selon les procédures sanitaires en vigueur.


Le commandant de l’aéroport Hassan 1er, Abdelhamid Laâyassi, a indiqué que l’accueil de ces Marocains réparties s’est déroulé conformément au plan de reprise de l’activité des aéroports du Royaume annoncé par l’Office national des aéroports (ONDA).

Ce plan vise en premier lieu à protéger les passagers, le personnel et tout usager des aéroports, à restaurer la confiance de chacun et à accompagner la reprise dans les meilleures conditions, a-t-il déclaré à la presse, ajoutant que ce dispositif porte sur l’adaptation des procédures d’exploitation aux contraintes liées à la gestion de la situation pandémique pour préserver la sécurité des voyageurs à la faveur de l’application de la distanciation sociale.

D’après M. Laâyassi, il s’agit également de la mise en place de séparations physiques ou de plaques en plexiglas aux endroits fixes, comme les comptoirs d’enregistrement, comptoirs d’information et salles d’embarquement.

Sur le plan de la sensibilisation et d’information, l’aéroport procède à la diffusion de messages sur le respect des consignes de distanciation sociale et des gestes barrières par le biais d’annonces sonores, d’écrans d’affichage et de panneaux d’information, a-t-il relevé.


Il a noté que des stickers de signalisation sont marqués au sol tout au long du parcours du passager pour organiser les files d’attente et assurer la fluidité dans les différentes zones de l’aéroport.

Selon M. Laâyassi, cette infrastructure aéroportuaire a également déployé la mesure de la température corporelle des passagers avec des caméras thermiques, permettant ainsi une surveillance proactive d’éventuels cas suspects.

En effet, des mesures de distanciation sociale ont été appliquées dans toutes les zones d’attente de l’aéroport à travers le marquage au sol et la condamnation de deux sièges sur le banc et espacement des sièges, en plus de l’installation de distributeurs de gel désinfectant.

De leur côté, des personnes rapatriées ont fait part de leur satisfaction de regagner la mère patrie, exprimant leurs sincères expressions de gratitude, de considération et de reconnaissance à SM le Roi Mohammed VI pour cette noble initiative.


Elles ont également assuré que le voyage s’est déroulé dans de bonnes conditions, rendant hommage aux efforts du consulat général du Royaume à Las Palmas et de l’ensemble des autorités et parties prenantes à cette opération.

Plutôt dans la journée, trois avions de la Royal Air Maroc (RAM) en provenance de Barcelone, avaient atterri à l’aéroport d’Oujda-Angad avec à bord, respectivement 106, 104 et 108 citoyens marocains.

Ces opérations suivent le même protocole sanitaire, avec des tests de dépistage au virus à l’arrivée et un confinement de neuf jours dans le cadre du suivi médical nécessaire, le but étant de s’assurer que ces personnes ne constitueront pas un danger pour eux-mêmes ou pour leurs familles et voisins.

Elles font suite au discours du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, devant la Chambre des conseillers annonçant le début du rapatriement des citoyens marocains bloqués à l’étranger à cause du covid-19.