Des artistes marocains au festival culturel “Equations nomades” de Bamako

Le Maroc prend part à Bamako à la mission d'évaluation mixte de l’OCI au Mali

Des artistes marocains prennent part à la deuxième édition du festival culturel “Equations nomades” qui se tient, jusqu’au 20 courant, à Bamako .

Basée sur la rencontre d’artistes issus de différentes cultures et formations artistiques autour de la thématique de la transmission de la paix, cette manifestation propose des ateliers d’apprentissage dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre, de la couture et de la photographie .

Cet évènement qui vise la promotion des valeurs du partage, de tolérance et de paix est marqué cette année, par l’organisation des “Rencontres Mali, Maroc, France”, qui mettent en valeur les échanges et les liens culturels, sociaux et économiques liant les trois pays, a souligné à la MAP, Ilham Mirnezami, une des conceptrices et membre du comité d’organisation de la manifestation.

Le Maroc opère, à travers cet évènement, comme un trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, a-t-elle dit, notant qu’il a été procédé cette année à l’enrichissement de la programmation culturelle en intégrant des artistes venant du Maroc.


La programmation du festival permet de jeter des regards croisées entre ces trois pays, et l’objectif escompté est de promouvoir la paix à travers les échanges culturels, en tant que vecteur de renforcement des liens interculturels, a-t-elle relevé.

Lors de ce festival, le dramaturge marocain Jaouad Essounani, donnera des cours de théâtre et de mise en scène, le photographe M’hammed Kilito partagera avec les participants les bases de la photographie, alors que la calligraphe Kaoutar Makhlof animera des ateliers sur cet art, a indiqué Mme Mirnezami.

L’idée de cette participation est de mettre sur pied un laboratoire créatif entre le Maroc, le Mali et la France à travers les échanges culturels, a-t-elle noté, soulignant qu’une exposition itinérante sera conçue par les enfants maliens et sera présentée non seulement au Mali mais aussi à Rabat et ensuite à Paris.

Réunissant une pléiade d’artistes “Equations nomades”, prévoit également des spectacles et des conférences.


“La diversité culturelle, la paix et le dialogue entre les civilisations”, “le rôle de la culture dans le processus de paix”, “le trafic illicite de biens culturels et d’œuvres d’art” et “le renforcement des capacités des femmes sur la paix”, seront parmi les thèmes au menu des conférences.

Une exposition d’arts-plastiques présentera le travail du collectif bamakois “Tim Art !” sur la thématique de la calligraphie arabe.

“Equations nomades” vise à offrir aux enfants une “fenêtre sur le monde” et une opportunité de se découvrir et découvrir des artistes venus de divers horizons du monde, selon les organisateurs.

La manifestation ambitionne de développer les compétences des jeunes, d’œuvrer pour l’exercice de leurs droits, de participer à leur épanouissement intellectuel et moral et les responsabiliser à la prise de décisions dans les domaines de la politique, des sciences sociales, économiques, éducatives et culturelles.


L’idée de ce festival est né, en 2017, d’une collaboration entre plusieurs partenaires, dont l’UNICEF, l’ONU FEMMES, le Fonds malien d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA) et l’Institut français du Mali.