Athènes: Un journaliste allemand agressé lors d’une manifestation d’extrême droite

Athènes: Un journaliste allemand agressé lors d’une manifestation d'extrême droite
Un journaliste allemand agressé lors d’une manifestation d'extrême droite

Un journaliste allemand a été agressé, dimanche à Athènes, lors d’une manifestation de l’extrême droite contre la présence des migrants en Grèce, a rapporté l’Agence de presse athénienne et macédonienne (ANA-MPA). Le porte-parole du gouvernement grec, Stelios Petsas, a condamné “l’attaque fasciste” contre Thomas Jacobi, correspondant de la chaîne allemande “Deutsche Welle” et du quotidien français “La Croix”, soulignant qu’une enquête a été ouverte.

Thomas Jacobi, qui a exprimé son intention de porter plainte, avait collaboré à un documentaire sur le parti néonazi “Aube Dorée”, diffusé en 2016 et intitulé “Aube Dorée: une affaire personnelle”, de la journaliste Angélique Kourounis.

“Ils m’ont attaqué parce qu’ils m’ont reconnu. Nous avons fait le documentaire sur Aube Dorée avec Angélique Kourounis”, a affirmé Thomas Jacobi.

“Je pensais pouvoir faire mon travail aujourd’hui, avec autant de policiers ici. Je me suis trompé encore une fois”, a-t-il dit en faisant allusion à sa précédente agression par des membres d’Aube Dorée à Athènes.

Le 20 janvier 2019, il a été agressé lorsqu’il couvrait alors avec un caméraman et un photographe une manifestation de protestation devant le Parlement hellénique contre le nouveau nom de la Macédoine du Nord. L’agression a été également condamnée par l’Association de la presse étrangère (FPA), dont Thomas Jacobi est membre, appelant les autorités à faire le nécessaire pour identifier les coupables. Selon la police grecque, quelque 370 manifestants, parmi lesquels des membres d’Aube Dorée, ont participé dimanche à cette manifestation ponctuée d’incidents sur la place Syntagma.