“Attentat” contre le président vénézuélien: le film des événements

“Attentat” contre le président vénézuélien: le film des événements

Une détonation puis une grande confusion en pleine parade militaire présidée par le chef de l'Etat vénézuélien Nicolas Maduro, qui dit avoir été victime d'une tentative d'assassinat par drone chargé d'explosif. Voici le film des événements de samedi:

Détonation

"Qu'est-ce qui s'est passé?", demande le chef de l'Etat, juché sur une estrade, costume noir, insignes présidentielles et écharpe aux couleurs nationales en bandoulière.

Une détonation vient d'interrompre son discours, samedi en fin d'après-midi au milieu de militaires hauts gradés à l'occasion d'une cérémonie dans le centre de Caracas pour les 81 ans de la Garde nationale bolivarienne (GNB). Ce corps est notamment chargé du maintien de l'ordre et a été en première ligne dans la vague de manifestations de l'opposition qui ont fait 125 morts l'an dernier.

Tension

La télévision d'Etat, qui retransmet la cérémonie en direct depuis plus d'une heure, change brusquement de plan. La caméra s'arrête d'abord sur un soldat au garde à vous, laissant observer son regard surpris partir sur sa droite. Puis, un plan très large, permet d'avoir une vue générale de l'avenue où se tient la cérémonie. On y voit des centaines de militaires, parfaitement alignés.

On entend alors des bribes de conversations qui traduisent l'agitation qui règne autour du chef de l'Etat. "Abrite-le, abrite-le!", lance un membre de l'escorte présidentielle. Maduro, répond: "Allons à droite !".

Bien que légèrement désorienté, Maduro reste droit et garde son sang froid. Il dira ensuite avoir pensé que c'était un feu d'artifice.

Confusion

Quelques secondes après, on distingue une deuxième détonation, puissante. Plusieurs centaines de soldats rompent soudainement les rangs et se mettre à courir sur l'avenue dans la plus grande confusion.

Une voix ordonne en vain aux troupes de "rester sur place". C'est à ce moment que la télévision coupe la retransmission. "C'était très confus. Les gens couraient de tous les côtés. Beaucoup ne savaient pas par où sortir. Tout le monde avait l'air désorienté, les spectateurs et la Garde nationale elle-même. Le président avait déjà été évacué", explique Marco Salgado, photographe argentin vivant depuis dix ans au Venezuela, témoin de l'incident.

Boucliers 

Des photos et des vidéos diffusés ultérieurement montrent des soldats, protégeant le président à l'aide de boucliers et de parapluies, avant de l'évacuer.

Marco Salgado parvient à capter l'image d'un militaire en uniforme évacué par des camarades, la tête ensanglantée. "J'étais dos à l'estrade, j'ai senti le souffle de l'explosion. J'ai eu l'impression qu'un pétard avait explosé juste à coté de moi. Quand j'ai regardé vers l'estrade, j'ai vu qu'on était en train de protéger le président", raconte-t-il à l'AFP.

Une heure après, Jorge Rodriguez, ministre de la Communication, prend la parole à la télévision pour annoncer que le président avait été visé par un "attentat".

Maduro "en est sorti complètement indemne et se trouve en ce moment en train d'effectuer son travail habituel", ajoute le ministre. "Aujourd'hui, on a essayé de m'assassiner", affirme Nicolas Maduro dans une allocution à la radio et la télévision le soir-même. "Ce drone venait pour moi."

Avec AFP

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :