Attentat de Paris de 2015 : Un Marocain condamné

Attentat

Par Khadija Skalli

Le ressortissant marocain Mourad T, accusé d’être « l’informateur » d’Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris de 2015, écope de trois ans et huit mois de prison pour appartenance au groupe Etat islamique.

La justice polonaise a rendu aujourd’hui vendredi 22 mars son verdict dans l’affaire du ressortissant marocain Mourad T, accusé d’être « l’informateur » d’Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris de 2015. Le tribunal de district de Katowice a condamné l’accusé à trois ans et huit mois de prison pour appartenance au groupe Etat islamique, rapporte le figaro.fr citant l’agence de presse polonaise PAP.

Selon le parquet polonais, Mourad T. a été «collaborateur» et «éclaireur» d’Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, en banlieue parisienne.

→ Lire aussi : Attentats terroristes de Christchurch: inhumation des premières victimes

Lors du procès, Mourad T. a nié son appartenance à l’État islamique. Or, l’enquête menée a établi que l’accusé a participé, de décembre 2014 à septembre 2016, à l’organisation terroriste. Preuves à l’appui, le Parquet polonais a déclaré que « Mourad T. a rencontré Abdelhamid Abaaoud fin 2014, à Edirne, en Turquie ». Une rencontre à laquelle ont participé également Soufiane Amghar et Khalid Ben Larbi, « deux terroristes tués le 15 janvier à Verviers en Belgique ».

Par ailleurs, selon le Parquet polonais, des photos d’instructions pour confectionner des engins explosifs et des photos de cibles potentielles d’attentats à l’explosif ont été découvertes dans le téléphone de Mourad T.

Pour rappel, Abaaoud a été abattu par la police française le 18 novembre à Saint-Denis. Quant à Mourad T., il a été arrêté le 5 septembre 2016. Le procès de Mourad T. a duré près d’un an.