Attentat d’Istanbul: la photo des suspects dévoilée

Les kamikazes auteurs mardi soir du triple attentat-suicide de l’aéroport Ataturk d’Istanbul sont des ressortissants étrangers, rapporte l’agence de presse Anadolu citant des sources judiciaires.

Les assaillants, qui ont ouvert le feu à l’aéroport avant de se faire exploser, sont un ressortissant russe originaire du Daghestan (nord du Caucase), un ouzbek et un kirghiz, a ajouté la même source.

Plus tôt dans la journée, le ministre de l’Intérieur Efka Ela a annoncé au parlement qu’un des kamikazes a été identifié et que treize personnes dont quatre ressortissants étrangers ont été placées en garde à vue, dans le cadre de l’enquête sur cet attentat, accusant le groupe de « l’état islamique » d’être derrière cette attaque, la plus meurtrière ayant frappé Istanbul.

Cette attaque, qui n’a pas encore été revendiquée, a fait 43 tués dont 19 ressortissants, selon le ministre.


En outre, la police a mené des perquisitions à Izmir (ouest) interpellant neuf personnes accusées notamment d’apporter des soutiens financier et logistique à Daesh et de recruter des combattants pour le groupe extrémiste.

Un premier attentat à Sultanahmet, cœur historique et touristique de la mégapole, avait fait, en janvier dernier, onze tués parmi un groupe de touristes allemands et le deuxième, deux mois plus tard en mars, a été commis dans l’avenue Istiklal, artère commerçante donnant sur la place emblématique de Taksim sur le côté européen d’Istanbul, faisant quatre tués dont le kamikaze.

Le 7 juin, onze personnes ont été tuées dont sept policiers ont péri dans un attentat à la voiture piégée ayant visé un véhicule de police à Istanbul.

Plusieurs autres attentats suicides attribués à la rébellion du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et à l’EI ont été commis, depuis octobre dernier, dans la capitale Ankara et d’autres villes de Turquie.