Attentats au Sri Lanka: des milliers de soldats déployés pour renforcer la sécurité

Sri Lanka

Le Sri Lanka a déployé des milliers de soldats supplémentaires pour renforcer les mesures de sécurité et appuyer la traque des suspects recherchés après les attentats terroristes du dimanche de Pâques qui ont fait près 359 morts, a annoncé jeudi l’armée.

L’armée de terre a porté le nombre des militaires impliqués dans le dispositif sécuritaire de 1.300 à 6.300 éléments, alors que l’armée de l’air et la marine ont mobilisé 2.000 hommes.

Nous sommes investis des prérogatives de chercher, confisquer, arrêter et détenir grâce aux dispositions de la loi sur l’état d’urgence“, en place depuis lundi à minuit, a déclaré à la presse le général de brigade Sumith Atapattu.

La police a indiqué avoir procédé à 16 nouvelles arrestations dans la nuit de mercredi dans le cadre de l’enquête sur les attaques suicides, attribuées par les autorités au groupe islamiste local National Thowheeth Jama’ath (NTJ) et que l’organisation jihadiste État islamique (EI) a revendiqué.

→ Lire aussi : Attentats au Sri Lanka : Le Maroc a fourni des « informations clés » pour l’identification des terroristes


Près de 75 personnes au total ont été interpellées à ce stade de l’enquête sur les attentats, qui comptent parmi les plus meurtriers dans le monde depuis le 11 septembre 2001.

Toutes les églises catholiques du Sri Lanka resteront fermées et aucune messe ne sera célébrée jusqu’au “rétablissement de la situation sécuritaire“, a indiqué un haut responsable de l’Église locale.

Sur le conseil des forces de sécurité, nous gardons toutes les églises fermées“, a déclaré le responsable, ajoutant qu'”il n’y aura aucune messe publique jusqu’à nouvel ordre“. Des kamikazes ont notamment frappé dimanche trois églises chrétiennes en plein messe de Pâques, provoquant un carnage.

La minorité chrétienne représente 7% de la population du pays, à majorité bouddhiste (70%).