ban600

Attentats en France: un ex-candidat de la gauche radicale accusé d’apologie du terrorisme

Attentats en France: un ex-candidat de la gauche radicale accusé d’apologie du terrorisme

 Un ex-candidat aux législatives du parti de la gauche radicale, la France insoumise (LFI), interpellé dimanche pour apologie du terrorisme après des tweets sur les attentats de vendredi, va être présenté au parquet mardi.

Stéphane Poussier pourrait ensuite faire l'objet d'une comparution immédiate à partir de 12h00 GMT à Lisieux, dans l'ouest de la France, selon un communiqué du parquet de Lisieux. Selon l'avocate de Stéphane Poussier, citée par la radio France Bleu, "Monsieur Poussier se prévaut de la liberté d'expression et d'opinion et il conteste la qualification d'apologie du terrorisme".

Stéphane Poussier a été interpellé dimanche matin à son domicile pour avoir publié samedi deux tweets se félicitant de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué après s'être substitué à une otage dans l'attaque jihadiste qui a fait quatre morts dans le sud de la France vendredi. La peine maximale encourue pour ce type de délit est de sept ans de prison et de 100.000 euros d'amende.

>>Lire aussi : France : Wauquiez dénonce « l’irresponsabilité » de Macron dans la lutte contre le terrorisme.

Candidat malheureux de La France insoumise aux législatives en 2017, Stéphane Poussier avait écrit sur Twitter: "A chaque fois qu'un gendarme se fait buter (...) je pense à mon ami Rémi Fraisse", un jeune militant écologiste tué en 2014 par une grenade tirée par un gendarme dans le sud-ouest de la France. "Là, c'est un colonel, quel pied! Accessoirement, encore un électeur de Macron en moins", avait-il ajouté. Ses remarques ont provoqué de vives réactions sur Twitter, et son compte a été désactivé.

Les tweets ont été condamnés par son ancien mouvement, la France Insoumise et par son leader Jean-Luc Mélenchon. Selon LFI, M. Poussier a été exclu du parti samedi. La mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui aurait eu 45 ans en avril, a suscité une immense émotion et de nombreux hommages en France et dans le monde. Une cérémonie d'hommage national aura lieu mercredi à 09H30 GMT aux Invalides à Paris, en présence du président Emmanuel Macron.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :