Attijariwafa bank: Maintien de la croissance et progression des principaux indicateurs en 2017

Le groupe Attijariwafa bank déterminé à poursuivre le financement des grands projets au Gabon

Dans un contexte économique caractérisé par la reprise de la croissance des crédits (+2,9% à fin 2017) et une amélioration des risques au Maroc, Attijariwafa bank (ATW) a réussi à maintenir sa croissance et affiche une progression globale de ses principaux indicateurs, commentent les analystes de Sogécapital Bourse. 

Ainsi, le Groupe bancaire coté en bourse a distribué près de 286 milliards de dirhams (MMDH) de crédits consolidés au terme de l’exercice 2017 en hausse de 5,3% par rapport à l’année précédente, soulignent les analystes financiers à l’occasion de la publication des résultats annuels 2017 d’ATW. Le Groupe a également réaffirmé sa position de leader du secteur bancaire au Maroc en termes de collecte de l’épargne (y compris les encours de gestion d’actifs et de la bancassurance) avec 439,7 MMDH, en progression de 8,8% par rapport à 2016, ont-ils relevé.

Le réseau de distribution du Groupe a aussi connu une expansion et s’élève aujourd’hui à 4.306 agences dans 26 pays, contre 3.972 agences dans 25 pays à fin 2016, indique le Département “Analyse & Recherche” de Sogécapital Bourse dans un flash sur les résultats d’ATW au titre de l’exercice 2017, parvenu à la MAP. En termes de réalisations financières, la deuxième plus grande capitalisation de la Bourse de Casablanca dégage à fin 2017 un produit net bancaire (PNB) en accroissement de 10% à 21,6 MMDH, bénéficiant du bon comportement des différents compartiments: marge d’intérêt (+11,2%), marge sur commissions (+8,3%) et résultat des activités de marché (+14,5%).

>>Lire aussi : PERG : Plus de 4.700 villages raccordés au réseau électrique dans la région Fès-Meknès


Pour sa part, le résultat brut d’exploitation progresse de 10,8% à 11,7 MMDH et le coefficient d’exploitation s’améliore de 0,4 point passant de 46,5% en 2016 à 46,1% en 2017, note la même source. Suivant la même tendance, le résultat net consolidé enregistre une évolution de 16,5% à 6,6 MMDH et le résultat net part du Groupe (RNPG) s’accroît de 13,3% se fixant à 5,4 MMDH, a-t-elle ajouté. Cette évolution s’explique, selon la Banque, par la croissance organique de l’ensemble des pôles d’activité et par la consolidation de 8 mois d’activité d’Attijariwafa bank Egypt.  Globalement, l’activité “Banque Maroc, Europe et Zone Offshore” et l’activité “Banque de Détail à l’International” ont contribué positivement au RNPG à hauteur de 54,2% et de 30,1% respectivement à fin 2017.

Sur le plan commercial, les dépôts de la clientèle consolidés progressent de 10,5% à 316,2 MMDH par rapport à 2016. En termes de répartition géographique, le Maroc a accaparé 72,7% du total de ces dépôts contre 25,5% pour les filiales basées en Afrique. La contribution des filiales africaines s’est améliorée de 1,5 point par rapport à 2016. Pour ce qui est des crédits à la clientèle consolidés, ils ressortent en hausse de 5,3% à 286 MMDH. Les clients au Maroc ont concentré 75,1% du total des crédits consolidés contre 24,1% pour les clients des filiales en Afrique. En 2016, la répartition géographique des crédits était de 76,5% pour les clients basés au Maroc et 23,2% pour les clients des filiales en Afrique.

S’agissant des perspectives, le Groupe Attijariwafa bank escompte poursuivre en 2018 le déploiement d’une stratégie ambitieuse visant à élargir l’accès aux services financiers à tous les segments de clientèle et à capturer le potentiel de croissance élevé de ses marchés de présence tout en maîtrisant son profil de risque consolidé. Le Groupe rappelle, qu’au Maroc, le plan stratégique “Energies 2020” ambitionne de positionner Attijariwafa bank comme la banque relationnelle de référence pour tous les clients et de capitaliser sur les nouvelles technologies relatives au digital et au “Big Data“. En Egypte, 2018 est une année charnière dans la mise en œuvre du plan de développement d’Attijariwafa bank Egypt qui a pour objectif de renforcer significativement sa position dans le paysage bancaire égyptien, a-t-il relevé .

Par ailleurs, le Conseil d’Administration de la Banque a décidé de convoquer l’Assemblée Générale Ordinaire des Actionnaires, pour soumettre à son approbation les comptes au 31 décembre 2017 et lui proposer la distribution d’un dividende de 12,5 dirhams par action, contre un dividende de 12 dirhams par action distribué au titre de l’exercice 2016.