Au Québec, des experts en épidémiologie veulent rendre le port du masque obligatoire

masque

Un groupe d’experts en épidémiologie ont exhorté le gouvernement du Québec à rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés, les commerces, les transports en commun et les écoles ainsi que dans les espaces extérieurs où la distanciation physique est difficile à respecter.

Le port du masque doit être «obligatoire pour les plus de 12 ans dans les lieux publics fermés et dans tout espace public extérieur où la distanciation physique est difficile ou impossible à réaliser », ont souligné jeudi une trentaine de professionnels de la santé dans une lettre adressée à l’exécutif québécois.

Selon eux, cette mesure est aussi un geste de solidarité envers le personnel soignant et pourrait prévenir une deuxième vague meurtrière.

« La deuxième vague peut être évitée ou atténuée grâce au port du masque, et ça, c’est la science qui le dit, les évidences scientifiques sont indéniables », a souligné le spécialiste en microbiologie-infectiologie, Amir Khadir lors d’une conférence de presse.

Pour sa part, l’épidémiologiste Nima Machouf a affirmé que «le port du masque généralisé est une mesure peu coûteuse et sans risques qui peut réduire grandement le risque de contamination lors de contacts contagieux ».


Il s’agit d’un « outil essentiel » qui permettra à la population de renouer avec une certaine normalité, a-t-elle dit, relevant que «des chercheurs en modélisation des épidémies affirment que pour que la mesure soit efficace, 80 % de la population doit porter le masque».

Elle a ajouté que l’Organisation mondiale de la santé, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américain et d’autres organisations confirment que le port du masque obligatoire dans les lieux fermés réduit de façon importante la propagation de la COVID-19.

Au Québec le port de masque ou du couvre visage est « fortement recommandé » dans les lieux publics mais non obligatoire.