A LA UNETechnologies et Médias

Australie: Facebook bloque les contenus d’actualité

Depuis jeudi matin, les utilisateurs australiens de Facebook ne peuvent plus consulter les liens d’informations provenant de médias locaux ou internationaux et les personnes vivant à l’étranger n’ont plus accès aux informations australiennes, alors que le géant américain a bloqué ces contenus en représailles contre un projet de loi qui entend forcer le réseau social à rémunérer les médias.

Le ministre australien des Finances, Josh Frydenberg a qualifié cette mesure de Facebook d'”inutile, brutale” qui va, selon lui, “nuire à sa réputation ici en Australie”, ont indiqué les médias locaux. Et d’ajouter que son gouvernement demeure “résolument déterminé” à mettre en oeuvre son projet de loi destiné à contraindre les plateformes à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus.

Ce projet de loi a été adopté la semaine dernière par la Chambre des représentants et est désormais devant le Sénat.

Plusieurs pages Facebook officielles de services de secours servant à alerter la population en cas de feux de brousse, de cyclone ou encore épidémie ont cessé de fonctionner.

Selon le porte-parole de Facebook, les pages officielles du gouvernement “ne devraient pas être affectées” par les mesures de rétorsion. De même, il a promis le rétablissement de toutes les pages qui ont été “affectées par inadvertance”.

Le gouvernent australien ainsi que des groupes de presse ont dit s’inquiéter d’une éventuelle prolifération de fausses informations.

Facebook a dit ne pas avoir eu d’autre choix que de mettre en place ce blocage d’informations.

D’après les autorités australiennes de la concurrence, Google capte 53% des dépenses publicitaires dans le pays et Facebook 28%, les autres acteurs du marché, dont les entreprises de presse, se partageant les maigres restes, qui s’avèrent insuffisants pour financer le journalisme.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page