Australie : Près de 2.000 maisons détruites par les Incendies

maisons
maisons

Près de 2.000 maisons ont été détruites par les feux de brousse dévastateurs qui sévissent dans l’est australien depuis septembre, alors que plusieurs milliers de pompiers se préparent à des conditions plus difficiles.

Ainsi, quelque 1.588 maisons ont été détruites et 653 autres endommagées dans l’Etat de la Nouvelle-Galles du Sud, alors que près de 200 maisons ont été détruites dans l’Etat voisin du Victoria et plus de 100 perdues dans d’autres États.

Le secteur des assurances en Australie a évalué mardi à 700 millions de dollars la facture occasionnée à ce stade, faisant savoir que plus de 9.000 dossiers avaient été introduits pour des dégâts et dommages à ce jour. Ce chiffre devrait encore grimper dans les jours à venir.

Le ministre des Finances australien, Josh Frydenberg, a pour sa part précisé mardi que 20 % de ces dossiers avaient été passés en revue et que la moitié de ceux-ci avaient déjà été réglés.

→ Lire aussi : Des fumées des incendies australiens ont atteint le Chili et l’Argentine


Le secteur des assurances “a fourni des logements de secours à ses clients qui ont été affectés”, de même qu’un soutien sous forme d’argent en espèces, a-t-il relevé suite à une rencontre avec des représentants de ces entreprises.

Le gouvernement a déployé lundi des réservistes de l’armée dans les zones ravagées par les feux de forêt dans trois Etats australiens, après un week-end catastrophique sur le front des incendies qui ont fait 25 morts depuis septembre et ravagé au total près de huit millions d’hectares dans tout le pays.

En dépit de conditions météorologiques plus clémentes lundi et mardi, les autorités ont averti que la crise était loin d’être terminée.

L’Australie est habituée aux feux de forêt lors de l’été austral, mais cette année, ils ont été particulièrement précoces et violents.


Des chercheurs expliquent leur gravité par une conjonction de facteurs, notamment des précipitations très faibles, des températures records et des vents forts. Beaucoup estiment que le réchauffement climatique contribue à favoriser ces conditions.