A LA UNECoronavirus

Autorisation du vaccin d’AstraZeneca au Maroc : Le démarrage de l’opération de vaccination s’approche

Le Maroc, qui a acquis 65 millions de doses des deux vaccins (Sinopharm et AstraZeneca), a choisi d’attendre l’autorisation des pays d’origine avant de lancer sa procédure interne. Maintenant que la certification et l’autorisation d’utilisation des deux  vaccins ont été actées, le Royaume procède de son côté à leur autorisation. A cet effet, une commission d’experts s’est réunie aujourd’hui pour valider et autoriser le vaccin d’AstraZeneca. L’opération de vaccination au Maroc sera donc bientôt lancée. 

Enfin, une bonne nouvelle avec l’arrivée de 2021 ! « La vaccination sera lancée dans les prochains jours », c’est ce qu’a annoncé Khalid Ait Taleb, lors d’un point de presse, appelant les Marocains au respect rigoureux des gestes et mesures barrières, pendant la période de vaccination pour que l’immunité de groupe soit atteinte. Le ministre de la Santé a indiqué, par la même occasion, que les préparatifs pour le lancement de la campagne nationale de vaccination ont atteint un stade « très avancé ».

Quant à la reconnaissance, la certification et l’autorisation d’utilisation des vaccins de Sinopharm et AstraZeneca par les gouvernements de leurs pays d’origine, Ait Taleb a déclaré que « le Maroc a réuni sa commission d’experts, afin de se pencher sur les données cliniques et scientifiques pour valider et autoriser ce vaccin, conformément aux recommandations de l’OMS ».

Chose que confirme Bouchra Meddah, directrice du médicament et de la pharmacie au sein du ministère de la Santé, qui a déclaré, lors d’un passage télé sur Medi1, qu’ »aujourd’hui, la commission nationale consultative pour l’autorisation de l’utilisation des vaccins anti-Covid s’est réunie, au siège de la direction du médicament et de la pharmacie, pour l’autorisation d’urgence du vaccin d’AstraZeneca, qui fait partie des vaccins qui vont être utilisés ici au Maroc », soulignant que ce Comité consultatif national est constitué d’experts et de professeurs universitaires spécialisés dans plusieurs disciplines, à savoir, la biotechnologie, la virologie, la médecine interne, la pneumologie, l’épidémiologie, etc.  Ce comité a été chargé, selon la même source, de « l’évaluation et l’étude de toute la documentation scientifique et technique » qui a leur a été transmise pour qu’ils puissent vérifier « les données précliniques et cliniques, ainsi que les données sur les bonnes pratiques et les procédés de la fabrication de ce vaccin par le laboratoire britano-suédois, et éventuellement vérifier toutes les données relatives à la sécurité, l’efficacité et la qualité de ce vaccin ». Notons que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé a donné son feu vert pour la mise sur le marché de ce vaccin.

Dans ce cadre, le directeur du laboratoire de virologie de l’université Hassan II de Casablanca Moulay Mustapha Ennaji, a souligné, pour sa part, que les échanges scientifiques de la commission permettent d’étudier de manière exhaustive les différentes informations relatives au vaccin AstraZeneca, notamment les données pharmaceutiques et les procédés de fabrication. “La commission prendra une décision définitive au sujet de ce vaccin dans les plus brefs délais”, a-t-il fait savoir.

Au Maroc, la population ciblée s’élève à 25 millions de personnes, ce qui veut dire que 60% de la population est concerné par l’opération de vaccination. Sachant qu’il existe une période d’écart entre les deux injections de vaccins contre la Covid-19, pour lesquels le Royaume a opté. « Nous comptons sur une mobilisation nationale et la responsabilité de tout un chacun pour l’adhésion à cette campagne nationale d’envergure », a réitéré le chef du département de la Santé, soulignant que la campagne de vaccination pourrait être impactée, si des cas positifs de Covid-19 sont enregistrés pendant cette période d’écart.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page