A LA UNEMonde

Avion détourné: l’UE convoque l’ambassadeur du Bélarus

Le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) a annoncé, lundi, avoir convoqué l’ambassadeur du Bélarus auprès de l’Union européenne, Alexandre Mikhnevitch, pour lui faire part de la condamnation de l’UE de la décision “inadmissible” de forcer un avion civil à effectuer un atterrissage d’urgence à Minsk pour arrêter un opposant au régime d’Alexandre Loukachenko.

L’ambassadeur Mikhnevich a été informé de la ferme condamnation par les institutions de l’UE et les États membres de l’acte (…) par lequel les autorités bélarusses ont mis en danger la sécurité des passagers et de l’équipage” de l’avion, indique un communiqué du SEAE.

Cet acte “inacceptable” des autorités bélarusses constitue “une nouvelle tentative flagrante de faire taire toutes les voix de l’opposition dans le pays”, a souligné le Service européen pour l’action extérieure, tout en exigeant la libération immédiate de l’opposant Roman Protassevitch arrêté dimanche après le détournement vers Minsk d’un avion de Ryanair en provenance d’Athènes et à destination de Vilnius, en Lituanie.

→ Lire aussi : LE BÉLARUS INTERCEPTE UN AVION DE RYANAIR, “POSSIBLES SANCTIONS” DE L’UE

Selon le SEAE, les dirigeants européens réunis lundi et mardi en sommet à Bruxelles examineront “les conséquences de ces actions, y compris d’éventuelles mesures contre les responsables“.

Les Vingt-sept avaient décidé fin février de prolonger jusqu’en février 2022 les sanctions visant les hauts fonctionnaires bélarusses impliqués dans la répression de l’opposition, à la suite de l’élection présidentielle d’août 2020 ayant donné la victoire à Alexandre Loukachenko.

Les mesures restrictives consistent en l’interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et un gel des avoirs pour les personnes et les entités inscrites sur la liste des sanctions de l’Union européenne.

Le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, avait annoncé le 10 mai que l’Union européenne préparait de nouvelles sanctions contre le Bélarus et disait espérer leur adoption “dans les prochaines semaines”.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page