A LA UNEEconomie

Appel à la création d’un cadre institutionnel pour la promotion de la formation professionnelle agricole

Les participants à une journée d’étude ont appelé, mardi à Sidi Bouknadel, à la création d’un cadre institutionnel regroupant les différents intervenants du secteur agricole pour la promotion de la formation professionnelle agricole dans la région Rabat-Salé-Kénitra.

Les participants ont souhaité, lors de cette journée, organisée par la direction régionale de l’agriculture de Rabat-Salé-Kenitra et l’Institut des techniciens spécialisés en mécanique agricole et équipement rural de Bouknadel, que ce cadre professionnel constitue une force de proposition efficiente pour la mise en place de la stratégie nationale de la formation professionnelle agricole.

Les participants ont également souligné lors de cette rencontre, placée sous le thème “La formation professionnelle agricole dans la Région de Rabat-Salé-Kénitra: rôle majeur dans l’accompagnement du Plan Maroc Vert (PMV)”, l’importance de la mise en œuvre des objectifs de ce Plan pour développer le secteur, à travers la mise en place d’une stratégie nationale pour la formation professionnelle agricole visant l’amélioration de la qualité des méthodes de formation professionnelle.

Ils ont, en outre, mis l’accent sur la nécessité de renforcer les partenariats et la coopération entre les institutions publiques, les organisations interprofessionnelles, les établissements de recherche scientifique et les Offices du conseil agricole.

A cette occasion, le directeur régional de l’agriculture, Aziz Bellouti a souligné que la plupart des programmes liés à la formation professionnelle agricole dans la région ont été structurés, en se basant sur des approches participatives avec les professionnels en vue de les harmoniser avec les exigences et les besoins du marché.

Dans ce cadre, M. Bellouti a relevé que les établissements de la formation professionnelle agricole, toutes branches confondues, contribuent à améliorer les connaissances des bénéficiaires dans différents domaines, et ce en collaboration avec la direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche et les établissements de l’enseignement technique dans la région, avec pour objectif de soutenir toutes les initiatives visant l’établissement de partenariats avec les professionnels en faveur d’une formation adéquate répondant aux besoins du développement du secteur agricole.

De même, il a noté que la direction veille à la réforme et la modernisation des programmes pour permettre une formation scientifique, technique, économique et sociale ayant trait aux chaines de production adoptées dans le cadre du PMV.

Selon le directeur régional de l’agriculture, les établissements de la formation professionnelle agricole au niveau de la région prodiguent des formations dans 17 filières pédagogiques et professionnelles, mettant ainsi à la disposition du marché d’emploi environ 380 lauréats chaque année, précisant que six établissements couvrent près de neuf métiers liés à des activités différentes du secteur agricole et de services y afférents, au profit d’une centaine de jeunes déscolarisés issus du milieu rural et désirant acquérir les compétences nécessaires pour intégrer le marché du travail.

Pour sa part, le directeur de l’Institut des techniciens spécialisés en mécanique agricole et équipement rural, Ahmed Al Fatihi, a indiqué que la formation professionnelle agricole revêt un rôle important et stratégique dans l’accompagnement du PMV, initié pour la mise en œuvre des Hautes Orientations royales.

M. Al Fatihi a, en outre, souligné que cette rencontre a été l’occasion de partager et d’examiner différents aspects de la formation professionnelle agricole dans la région, permettant au secteur d’impulser une nouvelle dynamique développée et équilibrée, tout en prenant en considération les spécificités de la région pour permettre aux lauréats d’accompagner les mutations que connaissent les secteurs agricole et de l’agroalimentaire.

De son côté, le représentant de la direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche au sein du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Jamal Boujendar, a indiqué que cette rencontre s’assigne pour objectifs de promouvoir l’image des établissements de formation professionnelle agricole de la région et d’asseoir un pont de communication entre le dispositif de la formation professionnelle agricole et les professionnels, dans le but de garantir aux instituts de la formation professionnelle agricole une ouverture sur l’environnement socio-économique.

Il a, dans ce sens, fait savoir que le système de la formation professionnelle agricole compte actuellement plus de 50 établissements, répartis sur les pôles régionaux de la formation, conformément à la stratégie nationale de la formation et de la recherche visant l’amélioration de la gouvernance, la rationalisation des ressources humaines et financières, outre le perfectionnement des services pédagogiques.

Le programme de cette journée à laquelle ont pris part des représentants d’associations interprofessionnelles, des experts en formation au sein d’entreprises et des formateurs, a été marqué par la présentation du Réseau des établissements de formation professionnelle agricole de la région, d’un exposé sur l’état d’avancement de la stratégie nationale de la formation professionnelle agricole et d’un exposé sur le partenariat avec les professionnels du secteur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page