Baisse du taux d’abandon scolaire au primaire à 0,6%

Baisse du taux d’abandon scolaire au primaire à 0,6%

Le taux d'abandon scolaire au primaire est passé de 2,9% à 0,6%, durant la période 2014-2019, a indiqué mardi à Rabat le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi.

Répondant à une question orale sur le "décrochage scolaire" posée par le groupe Istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme à la Chambre des conseillers, M. Amzazi a indiqué que le taux d'abandon scolaire au niveau de l'enseignement secondaire a connu une baisse allant de 12,2% à 10,7% lors de la même période, tandis que le nombre d'élèves au niveau du secondaire qualifiant ayant quitté l'école a enregistré une baisse importante, allant de 13,9% à 9,1%.

Il a, également, relevé que le décrochage scolaire constitue un défi inquiétant pour le système éducatif, compte tenu de ses impacts négatifs sur les élèves en situation d'abandon scolaire et sa charge sociale et économique, notant que le ministère a mis en place une série de mesures pour mettre fin à ce phénomène, d'où la baisse du taux de l'abandon scolaire lors des dernières années.

→ Lire aussi : Etudes en France : Baisse de plus 15% du nombre de préinscriptions depuis le Maroc

Amzazi a de même souligné que le projet de loi-cadre pour la réforme du système d'éducation, de formation et de recherche scientifique et qui est actuellement examiné par le Parlement, vient souligner l'importance de l'approche sociale adoptée en vue d'assurer l'inscription des élèves et des étudiants, en particulier ceux dans les zones rurales et vulnérables, et qui connait d’importants déficits structurels et où le phénomènes de la pauvreté et de la vulnérabilité semblent très répandus.

Au sujet des mesures prises pour lutter contre la déperdition scolaire au cours de l'année scolaire en cours, le ministre a souligné que le département de tutelle a mis en place un plan d'action pour la saison en cours, qui ambitionne d’insuffler une dynamique au soutien des programmes d'études et la lutte contre le décrochage scolaire, rappelant à cet égard que la mise en œuvre des programmes d’appui social réduira les taux de déperdition scolaire à un faible niveau à l'horizon 2024-2025, dans la mesure où il baissera dans les zones rurales pour le primaire à 1pc et pour le cycle collégial dans les milieux rural et urbain à 3 pc.

Au sujet du préscolaire, M. Amzazi a rappelé la mise en œuvre du Programme national de généralisation et de développement du préscolaire, en tant qu'approche de base pour réduire le nombre d’élèves en situation d’abandon scolaire, en particulier dans les zones rurales. A cet égard, il a relevé la création de 4.000 nouvelle classes dans les écoles publiques, avec la formation d'environ 3.900 instituteurs de manière à permettre l’inscription supplémentaire d'environ 100.000 nouveaux enfants à ce niveau.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :