ban600

Balance des paiements: Hausse du déficit du compte courant à fin septembre 2018

Balance des paiements: Hausse du déficit du compte courant à fin septembre 2018

La balance des paiements au titre des neuf premiers mois de l'année 2018 laisse apparaître un déficit du compte des transactions courantes de 41,6 milliards de dirhams (MMDH), contre 31,3 MMDH une année auparavant, selon l'Office des changes.

Cette évolution s'explique par l’aggravation des déficits au titre des biens de -8,8 MMDH et du revenu primaire de -2,1 MMDH, conjuguée à la baisse de l’excédent du revenu secondaire de -3,4 MMDH, explique l'Office des changes dans un communiqué sur les résultats des échanges extérieurs à fin septembre 2018.

En revanche, l’excédent des services a, quant à lui, connu une amélioration de 4 MMDH, ajoute l'Office. Par conséquent, le déficit du compte courant est financé par différents flux financiers notamment ceux au titre des investissements directs (16 MMDH), d'"autres investissements" (6,2 MMDH) et une ponction sur les avoirs de réserve (14,7MMDH), relève la même source .

→ Lire aussi : Economie : la dotation touristique variera entre 45.000 et 100.000 dirhams

Concernant la position extérieure globale qui reflète la situation patrimoniale de l'économie marocaine vis-à-vis du reste du monde, les résultats font ressortir une situation nette débitrice de 710 MMDH contre 717,9 MMDH à fin juin 2018, résultat d’une hausse de 5,4 MMDH de l’encours des avoirs financiers conjuguée à une baisse de 2,4 MMDH de l’encours des engagements financiers.

L’accroissement de l’encours des avoirs financiers est dû principalement à l’augmentation de 7,3 MMDH des avoirs au titre de la composante "autres investissements" atténuée, toutefois, par le recul de 2,7 MMDH des avoirs de réserve, explique l'Office.

En revanche, la baisse des engagements financiers est conséquente de la diminution de l’encours des investissements de portefeuille de 3,7 MMDH et des autres investissements de -2,3 MMDH, partiellement allégée par une augmentation de 3,5 MMDH de l’encours des investissements directs étrangers.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :