ban600
credit agricol

Ballon d’Or – Griezmann: “Si un Français gagne, je serai fier”

Ballon d’Or – Griezmann: “Si un Français gagne, je serai fier”
top

Remporter le Ballon d'Or serait "un rêve", a déclaré Antoine Griezmann dans une interview au quotidien espagnol Marca mais l'attaquant des Bleus la joue aussi collectif en soulignant qu'il sera quoi qu'il arrive "fier" si un autre Français décroche la prestigieuse récompense.

"Ce serait une bonne chose que ce soit un Français", a dit la star de l'Atlético Madrid dans cet entretien publié dimanche.

"Si c'est moi, encore mieux. Mais si c'est un Français qui gagne, je serai tout aussi fier. Nous avons réussi un beau Mondial, c'est une épreuve très difficile à gagner et j'en suis très heureux."

Griezmann fait partie des 30 candidats sélectionnés pour l'attribution du Ballon d'Or 2018 le 3 décembre prochain, au même titre que cinq autres champions du monde: le gardien de Tottenham Hugo Lloris, le défenseur du Real Madrid Raphaël Varane, les milieux N'Golo Kanté (Chelsea) et Paul Pogba (Manchester United) et bien sûr le jeune prodige de 19 ans Kylian Mbappé (PSG).

→Lire aussi: Convoqué pour un contrôle antidopage, le Jamaïcain Usain Bolt s’indigne

"On verra ce qui se passe. Je ne peux qu'être reconnaissant qu'on pense à moi pour ce trophée, mais sans le collectif on ne peut aspirer à rien, encore moins au Ballon d'Or. Ce serait un rêve de le remporter, c'est clair", a poursuivi Griezmann.

"Je ne suis pas celui qui vote, ce serait plus facile si c'était le cas", a-t-il plaisanté. "Mes deux précédentes finales (Ligue des champions et Euro 2016, NDLR), je les avais perdues et je pensais que c'était de ma faute. Je le disais et je le pensais réellement. Mais sur les dernières finales disputées, j'ai réussi à être décisif, c'est ce que je souhaitais", a-t-il ajouté. "Enfin, on dirait que le football me sourit."

Avec son club, l'Atlético Madrid, Griezman espère également que la roue puisse tourner après deux finales de Ligue des champions perdues ces cinq dernières années (2014, 2016). D'autant que la finale 2019 est prévue début juin dans le stade Metropolitano des "Colchoneros".

"La finale de la Ligue des champions est un rêve et un objectif, mais ce sera difficile. Il y a de grandes équipes alignées dans le tournoi et nous essaierons de faire de notre mieux. Cela doit être un objectif pour nous", a conclu l'attaquant français. "Peut-être que cette année la chance tournera."

MD avec l'AFP

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :